Après-midi conseils et mise en beauté pin-up

Oui, oui vous avez bien lu. La Bountynette version pin-up est de retour. Cette passion, plus qu’une philosophie, c’est moi, ma personnalité. Alors quand je suis tombée sur l’événement organisé par Lady Beth (eh oui) je n’ai pas hésité une seule seconde.

Une après-midi pour apprendre à se transformer en véritable pin-up des années 50 à travers des conseils beauté pour apprendre à se maquiller et à se coiffer. Un plus par rapport aux différents relookings qui peuvent exister, puisque l’objectif est bien sur de pouvoir le reproduire à la maison.

Le rendez-vous était pris pour 15h30 à la brasserie Jean Lamour Place Stanislas. Une table avait été réservée. Nous étions 4 filles présentes, toutes habillées pour l’occasion. J’avais réussi à me départager entre 2 de mes 10 robes pin-up et choisi de porter ma robe HR-LONDON inspiration 50’s, noire et évasée accompagnée de mes Ruby Shoe « Megan » achetées à Barcelone l’année dernière (j’aurais jamais du aller sur leur site….)

Après avoir commandé notre thé, nous sommes vite rentrées dans le vif du sujet, Sarah ayant déballé tout son attirail beauté sur la table. Situation cocasse, au vu de la Brasserie remplie de touristes ou de Nancéeins. Nous étions toutes plus ou moins gênées par les regards mais finalement vite oubliés car Sarah a su trés vite capter notre attention.

IMAG2076
Entre thé et produits de beau-té

Première étape. Appliquer sa crème de jour. Pour ma part au quotidien, j’utilise le Gel-crème Fraîcheur d’Uriage. Parfaitement adapté à ma peau, il sent bon, est frais sur la peau et remplit bien son rôle hydratant. Le temps que celle ci pénètre bien dans la peau, nous pouvions alors nous consacrer à la coiffure.

Se coiffer comme une pin-up : réaliser des Victory rolls

Pour ce premier atelier pin-up, Sarah avait prévu de nous expliquer comment réaliser des Victory rolls. Nous avions chacune prévu miroir, brosses, pinces plates. Après la théorie, place à la pratique, nous voila affairées à nous coiffer au milieu de ce café emblématique de Nancy. Les Victory rolls ça semble simple au premier abord, puis finalement bien moins lorsqu’il a fallu passer à la pratique. Il nous a fallu plusieurs tentatives et un coup de main de Sarah pour enfin réussir à faire la coiffure. La touche finale, la laque serait alors pour la fin.

Si vous souhaitez reproduire la coiffure, direction la sélection de tutos rédigés par LadyBeth.

mise en beauté pinup (1)

Les bases du maquillage pin-up : un joli teint, un trait de Liner et un rouge à lèvres rouge vif.

Après la coiffure, place à la mise en beauté et au maquillage.

Application d’une base de teint pour camoufler les imperfections (pour ma part j’utilise une simple BB Crème  de Garnier), d’un peu de poudre pour ne pas briller, puis de blush pour un effet bonne mine.

Et comme le but n’était pas d’être la simplement pour se maquiller, à chaque étape, Sarah nous rappelait la manière de faire, notamment à ce niveau l’application du blush.

Ensuite les yeux. La base du maquillage d’une pin-up c’est un maquillage simple sur les yeux, un trait d’eye liner et un rouge à lèvre rouge vif.

La base d’ombre à paupières devait alors être aussi nude que possible. J’ai des paupières entièrement recouvertes à la manière des japonaises, le maquillage sur mes paupières se voit généralement peu et il ne tient pas non plus beaucoup. Je n’utilise pas d’ombre à paupière en poudre car tout part dans la pliure de ma paupière, mais une ombre à paupière crème, celle de Kiko est parfaite et tient bien. Ensuite, pour agrandir le regard, on a appliquer une autre teinte plus foncée du milieu de la paupière vers l’extérieur. J’ai cette fois ci utilisé l’ombre crème de Make up forever.

L’ombre posée, il était temps de passer à l’application du trait d’eye liner. Et pour ça il faut le coup de main. Application en 3 temps, la virgule étant réservée pour le dernier geste. Mes liner de prédilection : MAC ou Kiko selon le budget. D’abord un trait fin, puis on remplit sur la naissance des cils et ensuite la virgule.

Une fois le liner posé avec plus ou moins de dextérité. J’avoue que c’est quelque chose que je maîtrise pas trop mal car j’ai l’habitude, et puis à force de pratique on finit par y arriver. C’est en revanche sur la virgule que je galère mais pour ça, Sarah nous a donné l’astuce et la technique, du coup, je l’ai réussie du premier coup !

Pour finir sur les yeux, nous avons mis une touche de mascara ainsi qu’un trait de finition sur les sourcils.

Enfin, ne restait qu’à maquiller la bouche. Rouge à lèvre rouge de rigueur. A appliquer au pinceau de manière à bien dessiner la bouche. Ça je sais faire, je dois avouer que je ne sors jamais sans mon rouge. Amoureuse inconditionnelle et fidèle du Kiko Double Touche n°112. Un rouge vif, qui tient des heures et qui ne bave pas.

Un petit coup de laque de finition pour la coiffure et nous sommes passés sous les flashs de l’appareil photo gentillement prêté par Kantutia à Lady Beth.

Le résultat est top. Et facile à refaire en plus !

Faut quand même avouer que ça change non ?
Faut quand même avouer que ça change non ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez moi un commentaire !