Assumes toi bordel !

S’assumer. Un bien grand mot lorsqu’on est comme moi, admiratrice des effeuilleuses et autres gothics lolitas. Je suis souvent impressionnée par les personnes qui s’assument. Dans la vie comme dans la rue. J’admire cette fille qui se promène dans les rues, complètement habillée de rose, parce qu’elle aime ce style. J’admire cette fille qui s’est teint les cheveux en violet pour dire à la société qu’elle est différente. Elles osent affronter le regard des autres. Elles osent montrer ce qu’elles sont vraiment. Elles osent défier les règles de société, qui dit que tout doit être blanc ou noir et surtout pas jaune.

Et lorsque l’on vient d’un milieu professionnel plutôt fermé qui n’autorise aucun faux pas, aucune excentricité que ce soit physiquement ou mentalement, le mot s’assumer prend encore plus de sens. Alors on ne peut que se cacher, se camoufler derrière un pseudo, fermer son facebook en le laissant ouvert qu’aux intimes, mais Internet conserve tout. Et tôt ou tard tout fini par remonter en surface.

assumes toiLorsqu’on blogue sur des sujets épineux comme ceux que je traite, burlesque, effeuillage, sex-toys, on s’attend un jour ou l’autre à recevoir des reproches, des regards, des messes basses. Ca m’est arrivée. Comment je l’ai pris ? J’ai fuis. J’ai tout fermé. Mis des mots de passe partout. Et je me suis mise à pleurer dans mon coin.

Mais pourquoi ? POURQUOI ? Je ne devrais pas avoir honte de ce que je suis devenue parce que ça ne plaît pas à tout le monde. Je ne devrais pas avoir peur de ce que les gens disent. Car qui sont t’ils pour dire si ce que je fais, dis, ou blogue est bien ou mal ? Dans tout ce que je fais, j’ai peur de choquer.

J’ai gardé la soirée Cabaret Rouge secrète jusqu’au lendemain parce que j’avais peur que les gens me jugent parce que j’allais à une soirée un peu décalée. J’avais même l’intention d’y aller masquée pour que personne ne me reconnaissent !! J’avais peur que ma tenue, si sobre soit t’elle, soit trop choquante. J’avais peur que mes proches me découvrent si sexy et qu’ils aillent se faire des idées.

Et alors que s’est t’il passé ?

J’ai pris une super claque dans la gueule lorsque j’ai vu une de mes copines faire ses premiers pas sur scène. Littéralement se mettre à nu. J’admire la performance. J’admire son assurance. Alors que moi je n’osais même pas me montrer en public à cette soirée.

Et pourquoi je déciderais pas de m’assumer une bonne fois pour toute ? Pourquoi je déciderais pas de faire tourner ce blog sur mon facebook afin que ma famille toute entière, et mes amis sachent qui je suis et ce qui me fais vibrer ? Pourquoi je montrais pas sur scène pour moi aussi me mettre à nu ? Pourquoi j’irais pas au boulot avec un serre taille burlesque au dessus de mon chemisier ? Et pourquoi je ne me ferais pas tatouer au vu de tous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 thoughts on “Assumes toi bordel !

  1. J’allais te répondre, et je me suis dit que ça allait juste prendre des plombes. Du coup, je t’ai répondu chez moi !

  2. J’adore.
    Je crois que ton article m’a quelque part ému. En effet, s’assumer n’est pas toujours si évident, mais c’est très important !
    Assume-toi !
    & j’admets être littéralement fan de l’effeuillage burlesque. Malheureusement je n’ai trouvé aucune amie pour m’accompagner à une telle soirée encore ! Un jour j’irai ! & peut-être même que je prendrai des cours si j’ai le temps !

    Bref. J’adore cet article. Beau & sincère.

    1. J’ai commencé par y aller avec mon homme, car mes amies de toujours ne sont pas vraiment branchées par ce genre de soirée.
      Et puis de fil en aiguille, on rencontre des gens. Et il se trouve que j’ai rencontré 4 filles absolument géniales avec qui partager tout ça.
      Et c’est tellement mieux à plusieurs !!

  3. Sujet vraiment intéressant et bizarrement vécu pour ma part car j’assume tout à fait qui je suis mais je ne peux pas travailler dans mes vrais vêtements et j’ai souvent l’impression d’avoir une double vie. Ce qui me gène et me choque surtout c’est de constater trop souvent à quel point les gens ont des a priori sur la différence, à quel point rentrer dans une case en rassure beaucoup… hélas.

  4. Yep ! le regard des autres, on se dit : « je m’en fous !!! » mais intérieurement, ce n’est pas vrai, on ne s’en fout pas, pas du tout !
    J’ai eu ma période gothique et je m’habillais ainsi qu’en soirée et parfois le week-end pour magasiner mais les gens te regardent comme si tu sortais d’un cirque ou autre Oo
    J’ai dépassé cette période mais il est vrai qu’il faut être dans un moule dans cette société sinon on est mal perçu.
    J’admire les femmes qui font du burlesque ou qui s’assume tout simplement. Je n’en suis pas encore là mais j’espère y arriver un jour.
    en tout cas, j’aime bien ce blog (coucou Miss M.) et je suis contente de le lire.

    1. Notre objectif est que toute les femmes nous lisent et se disent « moi aussi je veux le faire, moi aussi je peux le faire. Moi aussi j’ai envie de m’assumer ! »
      Courage tu y arriveras ! 😉

  5. Oui parfois dans notre monde dit libre, mais aussi bien-pensants et avec toutes ses libertés sous condition, donc pour vivre là, vivons cachés, heureux et libres !

    Avoir un blog, une mode, une envie qui change, surprend les autres, et surtout ils y voient ce que leurs propres méconnaissances, leurs propres fantasmes et leurs propres idées pré-conçues veulent y voir.

    Alors restons discrets mais heureux.

    Et pour le bustier en-dessous du chemisier-tailleur, oui, mille fois oui

Laissez moi un commentaire !