Bon pour un vol vers le 7ème Ciel

Elle avait la sensation que la routine s’était installée. Il y avait bien sur toujours cette flamme qui ne demandait qu’à être rallumée, embrasée. Son corps semblait le réclamer. Elle voulait se sentir à nouveau vivante à ses yeux, elle voulait se faire désirer, aimer et avant tout retrouver cette complicité des débuts. Redécouvrir leurs corps, leur sensualité.

Et puis ce fameux soir, alors qu’elle venait d’avoir un an de plus, que dans la nuit noire, la lune était pleine, elle se sentit pousser des ailes. Après tout pourquoi pas? Ses amis farceurs, lui avaient offert un chéquier spécial couple contenant des bons pour le 7ème ciel.

cadeaux-sexys-piment-soiree-id158

D’humeur joueuse, elle se fit belle et désirable, allumant quelques bougies, elle vint se présenter devant son homme, lui même étonné de la voir tout à coup si sexy. Elle vit alors ce regard de séducteur, d’époux amoureux et amant assoiffé d’elle. Cette pensée la fit tressaillir, elle sentit tout au fond d’elle, tout au creux de son ventre, ce petit pincement, ces papillons, qui disent oui maintenant, je te veux.

Le regard coquin et le sourire encore timide, elle lui tendit ce fameux papier. Levant le visage vers elle, ses yeux se firent joueurs, des pensées coquines ne tardant pas à se lire sur son visage. Il la prit par la main, la menant dans la chambre à coucher, et à la lueur des quelques bougies allumées, l’enlaça tendrement.

Ses mains se posèrent tout délicatement sur ses hanches, puis remontant doucement dans le creux de son dos, il la pressa contre lui plus fort. Elle sentit cette passion qui commençait petit à petit à la dévorer. Elle voulait monter, elle voulait s’envoler, mais doucement. C’était leur marché. Le désir n’avait pas encore fini de monter.

Il lui demanda de s’installer sur le lit et se penchant par dessous pour en sortir une boîte toute habillée de satin. A l’intérieur. Leur intimité. Leurs jeux amoureux. Leurs jouets coquins.

yeux-bandes

Il commença tout doucement par lui bander les yeux. Son coeur s’accélérait. N’ayant à présent plus que ses autres sens pour comprendre, elle ne pouvait qu’imaginer ce qu’il pourrait lui réserver. Imaginer et ressentir. Tendant l’oreille, elle se demandait ce qu’il était en train de préparer. Elle l’entendait poser des objets sur la table de nuit, ouvrir des boîtes. Elle voulait savoir,  tout de suite. De la curiosité ? Du désir. Plus son esprit vagabondait plus elle avait envie de lui. Qu’osera t’il faire ? Que va t’il me faire ? Comment va t’il s’y prendre ? 

C’est alors qu’une sensation froide sur son ventre la tira de ses pensées. Une odeur de caramel, sucrée, une odeur agréable, gourmande. Une huile de massage ? Elle sentit ensuite ses mains, caressant son ventre, sa poitrine. Un toucher doux et agréable. Elle sentit la peau de ses mains glisser sur la sienne. Et tout d’un coup, comme un coup de vent, une brise légère, suivie d’un coup de chaud. Son corps était en train de brûler. Quelle sensation bizarre. Lorsqu’elle chercha à comprendre ce qui se passait, désorientée par ces douces sensations, elle sentit à nouveau un souffle chaud se dirigeant vers son nombril, et elle frissonna. Sans prévenir, il venait de la caresser d’un petit coup de langue timide et passionné.

Les papillons dans son ventre se firent plus impatients. Elle serra les cuisses. Quelle douceur, quelle sensation. Encore ! Il passa alors ses doigts tout doux sur son corps alerte. S’attardant sur chaque parcelle de son corps, la faisant tressaillir d’un coup de langue à chaque fois qu’elle ne s’y attendait pas.

Puis il s’écarta. Son corps le réclamait, elle en voulait encore. Encore plus. Plus de surprises, plus de frissons, plus de désir. C’était si bon. A nouveau, elle entendit un tube se refermer. Cherchant à tendre l’oreille pour deviner ce qu’il était en train de faire, elle fut surprise par un doigt sur son intimité. Elle ne s’y attendait pas. Puis elle se cambra en arrière, cherchant à le contrôler.

orgasme

Il était juste la. Ce doigt semblait aussi doux que ses mains l’avaient été précédemment. Pourtant, elle n’en reconnaissait pas l’odeur. Elle n’eut pas le temps de réfléchir tandis que les doigts de son amant se révélaient plus actifs. Ses caresses étaient encore bien timides et la douceur de la sensation, était si crémeuse, glissante, et froide. Un froid saisissant, qui éveilla tout à coup tout ses sens. C’est alors qu’elle fut bousculée. Une décharge électrique, venant de la ou il avait posé ses doigts. Une explosion, un orgasme qui ébranla tout son corps. Elle serra les cuisses. L’orgasme semblait venir de ce petit bouton qu’elle sentait alors tout gonflé. Elle eut l’impression qu’il allait exploser, lorsque cette décharge, entra en elle, la traversa, renversant sur son passage tous les petits papillons affamés dans son ventre, s’arrêtant dans sa poitrine et forçant son cœur à battre encore plus fort. Bloqué, la, ne demandant qu’à sortir, elle inspira profondément. Un gémissement incontrôlé lui sortit de la bouche. Elle s’envola.

Elle n’était plus la. Elle était la haut. Elle était si bien.

Lorsqu’elle redescendit, son amant était toujours la. Bien que presque rassasiée, elle en aurait voulu plus. En avait t’il donc fini avec elle ? 

Essoufflée, haletante, son cœur semblait ne jamais vouloir s’arrêter de battre aussi fort. Elle n’eut que quelques secondes de répit lorsqu’elle sentit cette fois ci quelque chose entrer en elle. C’était froid, c’était dur. Mais ce n’était pas lui. 

Un objet qu’il ressortit aussitôt, avant de saisir un autre objet dans la boîte. Elle entendit un bouton, puis une vibration. Cette vibration devint plus qu’un bruit lorsque de nouveau, il posa son doigt la ou précédemment elle l’avait senti exploser. Puis la vibration finit par entre en elle. Douce. Tandis que la main de son amoureux se promenait le long de ses hanches, caressant du bout des doigts ses fesses, sa peau, son corps.

Il s’allongea à coté d’elle. Sa bouche à proximité de sa joue et de sa main libre, continua à la caresser avec ce fameux doigt vibrant. Quelle sensation étrange, intime. Quelle impression déconcertante de ne rien contrôler.

Une intimité qui les rapprocha, un secret qui se leva au moment même ou il retira le loup de ses yeux brillants et mouillés. Amoureuse, heureuse, elle plongea son regard dans le sien et l’embrassa tendrement, passionnément avant de lui glisser ses quelques mots dans l’oreille.

« Je t’aime« .

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Bon pour un vol vers le 7ème Ciel

  1. ah ben si tu lis ton récit à tes futurs réunions les commandes risquent d’exploser 😉 tres bien ecrit

    1. Oui c’est clair ! J’espère bien ! Mon but c’est quand même de changer les mentalités avec ce récit 😀

Laissez moi un commentaire !