Couple : notre crise des 7 ans

J’avais entendu parler de ce fameux cap, que traversent beaucoup de couples (pas tous), mais je n’avais pas vraiment réalisé que j’étais en train de le vivre. J’ai beau ne pas tout vous dire, je suis lucide, et je sais que les choses vont mal dans mon couple. Libertinage, infidélité, tout ça semble merveilleux, mais ce n’est qu’un symptôme, un sursis, et un signe évident qu’il se trame quelque chose. C’est pas qu’être un couple libre signifie forcément que ça va pas, mais dans notre cas, force est de constater que cela ne présage rien de bon.

Que se passe t’il au bout de 7 ans ?

Déja la passion s’estompe, le couple n’est plus fusionnel. Disparition du 1+1=1. C’est l’heure de faire un bilan et d’ouvrir un peu les yeux. Ce bilan nous le faisons régulièrement depuis plusieurs mois. Chance pour nous, nous communiquons beaucoup.

Ou est donc passée cette complicité qui nous définissait ? Pourquoi ne sommes nous plus autant fusionnels ? Pourquoi avons nous besoin de toute cette liberté ? Pourquoi je n’arrive plus à supporter ses petits défauts ? Y’a t’il encore de l’amour entre nous ou est-ce de l’affection ? Pourquoi le voir avec une autre me fait ni chaud ni froid ? Pourquoi m’autorise t’il à le tromper ?  Pourquoi serions-nous capable de tomber amoureux d’autres personnes ? Notre libido reviendra t’elle ?

On est arrivés à un point où on se connaît par coeur et où on a besoin d’un nouveau souffle. J’avoue un peu honteuse que je suis allée rechercher l’étincelle ailleurs, mais pourquoi ? Mon mari n’est t’il plus capable aujourd’hui de me procurer des papillons dans le ventre ? De hanter mes pensées jour et nuit ? D’illuminer ma vie et de me rendre heureuse à chaque instant ?

Il paraît que pour traverser cette crise des 7 ans le couple a besoin de projets, de nouveaux centres d’intérêts, mais aussi d’accepter cette nouvelle situation 1+1=3 (non je ne suis pas en train de vous la faire à la Vandamme) à savoir : Lui + elle + couple. Chaque personne doit pouvoir accepter l’autre comme une personne à part entière, avec les défauts qui font partie d’elle et de pouvoir se retrouver dans le couple. C’est un peu ce qu’il nous arrive en ce moment. On libertine, on se trompe, on joue avec le feu. On se retrouve ensuite en couple pour faire le point, et ça fait mal. On se dispute, on se questionne. Parfois on vit de beaux moments, et on est amoureux, mais notre esprit est ailleurs. Occupé  à analyser ce qui nous arrive. A nous demander pourquoi on fait ça, pourquoi on fait tant de mal à notre amour. Si tant est qu’il existe encore.

Dans le cas de mon couple, il existe une variable qui ne pourra en revanche jamais être modifiée. C’est celle du désir d’enfant. Mon mari est stérile et notre seule chance de concevoir un enfant est de passer par une PMA (Procréation Médicalement Assistée). Cette procédure est longue et éprouvante pour un couple, et beaucoup de couples n’y survivent pas.

Je sais aujourd’hui que notre couple ne résistera pas à l’épreuve. Je sais que nous ne sommes pas assez soudés, et trop individualistes dans notre couple pour gérer tout ça. J’avais commencé à renoncer à avoir un enfant, jusqu’à trés récemment où tout ça m’a rattrapé. La veille de mes 34 ans j’ai commencé à me poser des questions. Renoncer aujourd’hui, par amour, mais regretter plus tard quand il sera trop tard ? Les années passent et même si la ménopause est encore loin, je n’ai pu m’empêcher d’y penser.

L’anniversaire triste et récent de mon ange, les photos des nouveaux nés dans la famille, la maladie de ma maman, sont autant de paramètres qui m’ont fait réfléchir sur ce à quoi j’étais sur le point de renoncer. Je n’ai jamais conçu ma vie sans enfant, je n’ai jamais imaginé que Léa serait le seul enfant que je porterais dans ma vie. Donc il est clair que non, je n’ai pas envie de renoncer à devenir mère.

Au vu de tout ça mon coeur est un immense champ de friches, qui a besoin d’un bon nettoyage pour y voir plus clair….

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Couple : notre crise des 7 ans

  1. Bonjour Bountynette,

    Je viens de poursuivre avec plaisir la lecture de ton blog et je voudrais réagir sur ce dernier récit.

    Oui tout le monde n’est pas apte à comprendre et encore moins accepter le libertinage ! Il est de vrais libertins qui sont capable d’aimer sincèrement d’un côté et de désirer sans ambiguïté de l’autre. Chacun a ses raisons…, mais il faut avouer que même au sein d’un couple libertin il est par moments difficile de vraiment parler de tout!

    Ton désir d’enfant est bien naturel, et fausse certainement votre vision actuelle des choses … Maintenant, c’est peut-être aussi ce qui a aidé à faire émerger ton coté libertine ! Je pense qu’on a tous à un moment ou à un autre l’envie de s’évader un peu (quel qu’en soit la façon). Ce qui fragilise votre couple est certainement plus à chercher du côté de ce désir d’enfant que de vos expériences libertines. Il y a des instincts avec lesquels tu ne pourras que difficilement lutter et pour lesquels les palliatifs seront de moins en moins efficaces, alors que bien malgré lui ton mari est obligé de faire avec ! Mais certains arrivent à vivre sans aussi, d’où la nécessité peut-être de se (re)poser les bonnes questions…

    Je vais peut-être te redonner espoir, mais une PMA peut se réaliser dans un délai de 6 mois (ce n’est pas si long), pour le peu que tu trouves un ami acceptant de devenir donneur de sperme (je te rassure, pas directement pour toi). J’ai déjà été donneur pour un couple d’amis dans le même cas que vous ! Alors tu n’as qu’à faire participer ton amant, ça ne devrait pas poser de problème à sa compagne ni à ton mari. Mais oui ! C’est réalisable.

    Ce que tu dis avoir envie de crier sur ton blog n’est je pense qu’une façade pour te faire oublier ce que aimerait vraiment crier…. Car on n’a pas vraiment besoin de crier ce que l’on assume pleinement 😉

    Il ne fait aucun doute que tu sois libertine! Une libertine délicieuse et avertie !

    Peut-être que d’approfondir votre 1+1=3 vous permettra de devenir un vrai Couple…, Libertin à ces heures ! Car 7 ans, c’est un peu court tout de même pour ne plus s’aimer… A moins que votre 1+1=1 ait masqué une réalité bien différente…

    Cordialement.
    Christophe

    1. Bonjour Christophe et à nouveau merci pour ton commentaire.
      Les choses ont évolué depuis cet article et nous n’aspirons plus aux mêmes choses, et ne nous projetons plus ensemble.
      Il est certain que le libertinage nous a fait beaucoup de mal, et même si je suis libertine dans ma tête, je ne pourrai jamais l’être avec lui. Sa jalousie est bien plus forte aujourd’hui qu’elle ne l’a jamais été, et il a souffert parfois trop en silence de ces rencontres libertines.
      Nous nous sommes fait assez de mal comme ça, et envisageons aujourd’hui la séparation parce que nous ne pouvons plus vivre ensembles.

Laissez moi un commentaire !