Démarchage téléphonique

demarchage téléphoniqueS’il y a bien une chose que je déteste par dessus tout c’est de recevoir des offres commerciales par téléphone. Bouygues m’appelle une fois par mois pour me proposer sa box avec mon forfait téléphone, je les envoie à chaque fois sur les roses en précisant à chaque fois que je voudrais qu’ils arrêtent de m’appeler. Et tous les mois c’est pareil, toujours à la même heure, un appel masqué. Du coup c’est simple, je ne répond plus aux appels masqués.

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un coup de téléphone d’une nana, m’indiquant avoir fait un soin du visage à ma cousine et souhaitant m’en faire profiter gratuitement grâce à ma cousine qui lui avait donné mon numéro. Le scénario, bien tourné, j’aurais pu me faire attraper moi aussi si ma cousine ne m’avait pas briefée avant. La nenette, vendeuse à domicile en produit de beauté, fait son beurre de cette manière. Elle se déplace chez les gens, fait des soins du visage gratuitement. Comme elle s’est déplacée, les plus influençables lui achèteront une crème, tous pratiquement lui donneront 5 numéros de téléphone à qui offrir un soin du visage. Elle est à peu près assurée de faire grandir sa liste de clientes et s’assure ainsi quelques commandes.

C’est une technique de vente comme une autre, que je n’approuve pas. Un de mes principes c’est « ne fait pas aux autres ce que tu n’aimes pas qu’on te fasse à toi même« . J’aime pas qu’on m’appelle pour me vendre des trucs, alors je n’irai pas donner le numéro des copines pour qu’elles aillent elles-aussi se faire embêter.

GENERATION SMS

[protected] Aujourd’hui et depuis un mois, je suis vendeuse à domicile. Moi qui ai toujours aimé les soirées sextoys, j’ai toujours été un peu contre certaines pratiques de la vente à domicile et lorsque je suis passée du coté obscur de la force, je me suis promis de rester moi même et de faire selon mes principes et mes règles.

Sauf que pratiquement dans toutes les boîtes de vente à domicile on nous forme au démarchage du client. On nous dit que le contact physique doit être privilégié. On nous dit qu’une carte de visite ne doit pas être donnée sans échange d’un numéro de téléphone. On nous dit de téléphoner, dater, téléphoner, dater, et rappeler, rappeler, rappeler ….

J’ai eu un problème avec ces pratiques dés mon entrée dans le milieu. Moi grande timide, qui bégaye au moindre contact physique, qui perd au moins 10 kg rien qu’à l’idée de composer un numéro de téléphone, et sans en remettre une couche sur mes principes. Au début, je me suis dit « Bon essaye, si ça marche c’est que du positif. Ils le disent tous, c’est que ça doit marcher !  » Sauf qu’il faut déjà en être persuadée et avoir un peu, un minimum pour ne pas dire beaucoup d’assurance dans ce que l’on va raconter. – Ce que je n’ai pas évidemment

Toute la semaine, j’ai voulu vous raconter mon dimanche à marquer d’une croix dans le calendrier. Si je ne l’ai pas fait c’est parce que j’essayais de me persuader que c’était méga positif. En fait non. Dimanche, j’ai fait mon premier salon de la Vente à domicile en tant qu’exposante. Oui il existe des salons pour aller rencontrer des vendeuses à domicile ! Quand ce ne sont pas elles qui viennent toquer à ta porte, c’est toi qui va les rencontrer. Sincèrement, je ne pensais pas y voir autant de monde ! Oui il y a des gens qui se jettent tout cru dans la gueule du loup !! Je vais pas vous étonner en vous disant que j’ai brillé à ce salon. Non c’est pas vrai. A chaque fois que j’ouvrais la bouche pour ameuter les clients qui regardaient mon stand d’un coin de l’œil, je bégayais à moitié, j’étais maladroite, à sembler répéter un discours pas du tout préparé. Je n’étais pas moi. Alors ma leader reprenait la suite, et arrivait elle à intéresser les gens. Lorsque malgré tout intéressés par une réunion elle leur disait qu’ils feraient une réunion avec moi, ils semblaient un peu déçus, méfiants. Comment faire confiance à une personne qui n’a pas l’air d’assurer oralement ?

salon vdi

La ou ça s’est corsé (et j’en reviens à mon sujet principal) c’est qu’il a fallu prendre le téléphone pour rappeler les gens. Tous les jours, j’ai répèté mon discours. J’ai stressé, n’en dormait pas la nuit. J’ai eu cette certitude que les gens n’ont certainement pas demandé à ce qu’on les rappelle. Ils ont laissé leur coordonnées pour une tombola, ils ont pris ma carte, les appeler pour absolument dater une réunion ressemblait pour moi à de la vente forcée.

Si on devait faire pareil avec moi, il est clair que ça ne me plairait pas. Ça m’est déjà arrivé de dire oui pour une reprise de réunion à une vendeuse à domicile, mais ne pas vouloir fixer une date de suite. Cette personne m’a rappelé. Insisté pour avoir cette date que j’ai fini par fixer à contre cœur. Et puis il a fallu faire une préparation avant la réunion, dater une seconde entrevue. Avec un agenda chargé comme le mien. C’est bien simple, une semaine avant, j’annulais tout. Je n’étais franchement pas à l’aise avec l’idée que je n’avais pas eu le pouvoir de choisir ma date quand j’en aurais eu envie. Je ne blâme pas la vendeuse, elle avait probablement du recevoir le même genre de formation que moi, pour ne pas dire bourrage de crâne « Datez, datez, datez« .

Partagée entre l’idée d’avoir passé la journée sur un salon sans être capable d’en saisir les bienfaits, et le fait que ma leader m’a refilée tous les contacts pour m’aider, j’ai donc pris mon téléphone et j’ai composé un à un tous les numéros. Sur 10 numéros composés (et triés car je ne voulais pas appeler ceux qui avaient répondu « non » à la question « voulez vous faire une réunion ?) j’ai eu 3 personnes au téléphone. Le reste, répondeur. Bien que mon ton enjoué  semblait bien trouvé pour une nenette dynamique et motivée, j’ai quand même réussi à bégayer et je n’ai pas réussi à dater. Une m’a dit qu’elle n’était pas intéressée et deux autres m’ont répondu qu’ils avaient ma carte et qu’ils me recontacteraient. Je n’ai pas insisté. En raccrochant le dernier numéro, j’ai eu la sensation ne pas avoir été moi même. D’avoir vendu un concept présenté par une inconnue.

Je suis une bonne vendeuse en réunion. Je captive mon auditoire, je suis moi même. C’est moi qui décide de la manière de présenter mes produits, et je sais que je peux obtenir un petit succès grâce au bouche à oreille parce que j’assure, je connais mon sujet. Sorti du concept, c’est différent. Et puis mon truc c’est les mots, c’est les mails, l’internet. Je suis douée pour présenter une belle image sur les réseaux sociaux et sur mon blog, je suis douée pour me faire une super pub, pourquoi devrais je perdre du temps à embêter les gens au téléphone ?

telephone_291

Il est clair que les salons c’est pas pour moi et le démarchage téléphonique non plus. Je ne m’améliorerais pas, c’est comme ça et puis c’est tout. [/protected]

Et vous, que pensez vous de ces pratiques ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez moi un commentaire !