Le choix de ma robe de mariée

Il y a un an, lorsque je me suis lancée dans les préparatifs de mon mariage, je savais pertinemment quelle future mariée je serais. Une future mariée obsédée par le soucis du détail, obsédée tout court par le mariage et surtout une future mariée au summum du stress.

Pendant des mois j’ai parcouru des dizaines de sites internets en tout genre. Pinterest pour les idées déco et ambiance, Mademoiselle Dentelle pour les humeurs de future mariée, Bride next door et j’en passe. J’ai souvent rêvé de ce que mon mariage aurait pu être. Le piège souvent d’Internet c’est de vouloir beaucoup de choses. Et puis un jour, nous nous sommes posés. Nous avons établi un thème, une décoration, un type de marques places et j’ai choisi une robe.

Sauf que en parallèle, j’ai continué à me promener sur Internet. Mon fil d’actualité Facebook me montrait des robes somptueuses chaque jour, Pinterest redoublait d’imagination et à chaque nouvel article chez Mademoiselle Dentelle, je me disais « Oh tiens c’est pas mal ça« . Sauf qu’à un moment il faut arrêter de rajouter des idées et aujourd’hui à moins de 40 jours du mariage, je commence à douter.

Les doutes, paraît que chaque future mariée en a un moment ou un autre. Moi je ne doute pas de mon mariage, je ne doute pas sur le fait de me marier ou pas, je ne doute pas de mon homme.

Non j’ai des doutes sur ma décoration, sur mes choix, mais surtout, sur ma robe.

Je vous ai jamais parlé de ma robe.

ROBE

En octobre, j’ai voulu faire une joli cadeau à ma maman pour ses 50 ans. Je lui ai offert des larmes de bonheur. Avec elle, et mes 2 témoins, direction la boutique Point Mariage de la région Nancéienne. Hors de question pour moi de mettre une fortune dans une robe. Exclu Pronuptia ou boutique du genre, ou juste la paire de gants te coute un bras. Je n’avais pas envie de me restreindre, donc j’ai été chez une boutique dans mes moyens. J’avais lu pas mal d’articles sur le net concernant l’essayage de la robe. Y aller avec un beau teint, ne pas se laisser avoir par la vendeuse qui coure après sa commission, penser que la robe sera retouchée à mes mensurations etc.

Le jour la, j’ai essayé 3 robes dont une que j’avais repéré sur Internet et qui me plaisait fortement. 3 robes aux coupes radicalement différentes. La première n’allait pas du tout. La seconde beaucoup plus. Quand à la dernière celle que j’avais repérée, je nageais tellement dedans que je n’ai pas pu me projeter. A chaque essayage, mes spectatrices avaient les larmes aux yeux. Après la 3ème j’ai voulu repasser la 2ème. Celle ci m’allant comme un gant, ce fut comme une évidence. Oui je me sentais bien. Oui c’était elle. Oui elle me ressemblait. « C’était plus moi »

Rien à voir avec ce que je cherchais au départ. Mes spectatrices semblaient plus sceptiques mais lorsque j’ai ajouté un collier de plumes et un voile tout était plus limpide.

Je suis ressortie des étoiles dans les yeux, un bon de commande en mains.

Sauf que les jours suivants j’ai commencé à douter. Ne me serait je pas trop précipitée ? N’aurais je pas du en essayer d’autres ?

Une copine me disait « ça ne t’empêche pas d’en essayer d’autres ». Bah si t’imagines que j’en veuille une autre ?

Ressortie sans photos, la robe étant une sortie de collection, je n’ai pu la trouver nulle part. Elle n’était que dans mes souvenirs et je m’accrochais au sentiment que j’avais eu en la passant. Ce sentiment d’être belle, resplendissante.

Sauf qu’avec les mois, ce sentiment a finir par s’envoler, refaisant place au doute. Régulièrement j’avais des coups de cœurs sur des robes que je voyais autour de moi. Une robe notamment au salon du mariage d’une boutique que j’avais prévue de faire après Point Mariage mais que je n’ai jamais été visiter. Mes témoins me rassuraient régulièrement en me disant que j’étais magnifique. Et puis est arrivé le jour ou Point Mariage m’a rappelé, m’annonçant que ma robe était arrivée et que je pouvais passer pour les retouches. C’était en Février.

J’allais pouvoir la revoir.

Sauf que ça ne s’est finalement pas passé comme je pensais. Enfin intérieurement si.

Lorsque je l’ai enfilée. J’ai eu envie de pleurer. Mais pas de bonheur. Mes doutes se sont confirmés. J’aurais pu faire mon enfant gâtée et dire à la vendeuse, non finalement je la veux plus, mais je venais de débourser 800 € pour la payer, mes témouines était tout aussi émerveillées en me voyant, et la vendeuse « oh mais elle vous va bien, même pas besoin de retouches ! « 

Je n’ai rien laissé paraître. Je me suis dit « Allez tu as pris 5 kilos cet hiver, tu vas les reperdre« . « Allez, le jour j tu seras maquillée, coiffée, il y auras les accessoires. Tu seras forcément belle. »  » Une mariée ne peut pas être moche« .

Je me suis rassurée en me disant que c’était normal, pendant 4 mois je n’ai vu que des robes de haute couture, qui ne m’auraient pas forcément été….

Je l’ai confiée à ma témoin et meilleure amie.

En avril, je l’ai enfilée une nouvelle fois, comme pour essayer de me rassurer. Contre toute attente et dans l’euphorie, je me suis trouvée belle. Les copines n’ont pas semblé émerveillées comme je l’aurais imaginé. Mais elles m’ont dit que j’étais jolie.

Ma meilleure amie a pris des photos.

Photos qu’elle m’a envoyé il y a 2 semaines pour mes essais coiffures.

Entre temps, j’ai fais ces fameux essais coiffure et maquillage. La coiffure n’était qu’un essai. J’ai eu une mauvaise surprise sur mon voile, trop long, et mes accessoires trop gros. La coiffeuse m’a rassurée en me disant que je serais 10 fois plus belle le jour J. Quant au maquillage, au début trop voyant (j’ai eu l’impression d’être une drag-queen quand je me suis découverte dans le miroir) ensuite allégé, n’a finalement pas tenu 2h. Il a coulé, mes rides d’expressions ressortaient trop j’avais l’impression de ne voir qu’elles et les copines le soir n’ont même pas remarqué que j’étais maquillée malgré la mega couche de fond de teint. Seul mon homme m’a regardé d’un regard amoureux et « je vais te bouffer » toute la journée. Ce qui m’a un peu rassurée.

Il y a quelques jours, j’ai demandé l’avis à ma cousine couturière pour mon voile et j’ai finalement pris la décision de ne pas le mettre.

Aujourd’hui, je suis en plein doute. Car aujourd’hui, il est trop tard pour reculer. J’ai peur de ne pas être belle le jour j.

Alors oui je sais que l’on est toujours difficile avec soi même. Pour me rassurer (encore une fois), j’ai pris toute une batterie de rendez vous chez mon esthéticienne. Soin du corps, du visage, épilations, UV …. j’ai explosé mon budget mise en beauté que je m’allouais pour le mariage mais j’ai vraiment vraiment besoin de me sentir belle.

Est ce que ce sera suffisant ?? Est ce que ces doutes finiront par s’estomper un jour ??

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Le choix de ma robe de mariée

  1. Oh j’ai vraiment eu l’impression de ressentir ton stress en lisant tout ça ! Je crois que je serais le même genre de mariée. Mais je crois aussi que tes doutes sont tout à fait normaux. On est méga sollicité, tu n’arrêtes pas de revoir des robes depuis que tu t’es décidée alors forcément tu compares, tu te demandes si tu as fait le bon choix. Et comme tu dis tu veux te sentir belle, tu as besoin de te sentir belle et là encore rien de plus normal. Peut-être que ça te ferait du bien de repenser à ce que tu as ressenti quand tu as essayé la robe la première fois, de te fier à ton sentiment à ce moment-là, quand tu avais peut-être aussi moins la pression ? Et puis pour le reste, voilà, tu fais très bien : tu testes et si ça ne va pas tu réajustes pour faire quelque chose qui te convienne plus, quitte à réaliser, comme pour le voile, qu’il vaut mieux laisser tomber !

Laissez moi un commentaire !