Mes coquineries,  Mes rencontres

Escapades coquines avec D. L’amant maudit

Entre nous, ce fut limpide et clair dés le début. Il n’y aurait que du sexe. Je ne me souviens pas avoir parlé une seule fois de relation sérieuse au début. On s’est chauffé pendant une semaine par message, avant de craquer et de se prévoir un après midi et une soirée coquine.

D. est un mec qui en a dans le caleçon, et pour le coup, c’est une question de taille ! Le seul inconvénient c’est qu’il n’a pas de voiture et que 40 km nous séparent. Mais pas grave, ce samedi la, je les ai faites les bornes pour aller le chercher. Même pas peur, c’est ma petite culotte qui décidait. Bon, je dois avouer que j’avais un peu d’appréhension car finalement je ne l’avais vu qu’en photo. Allais t’il me plaire ? Et comment lui dire qu’en fait il n’y aurait rien …..

Quand je suis arrivée dans sa rue, que je l’ai vu au bord du trottoir, j’ai eu une seconde de regret. Et il est monté dans ma voiture, et a tourné la tête. Waou. Mais en fait il est canon ce mec !

On a vraiment bien discuté dans la voiture, de tout. Comme si on se connaissait depuis des années. Arrivés chez moi, on a pas traîné à finir dans la chambre. Pas de blabla inutile on sait pourquoi on est la, et la tension sexuelle est palpable.

D. se révèle être un amant formidable. En 3 coups de langues, il me fait bouillir de l’intérieur et quand apparaît la bête du caleçon, waouh !

Sauf que manque de bol, c’est à moi que ce jour la reviens la malédiction et on est obligés de couper court au câlin. Avec toute la frustration et le désespoir d’un désir trop vite avorté. J’étais si mal, qu’il m’a tendu les bras « allez j’ai pas l’habitude des câlins mais tu es mal alors viens je fais une exception ». Je l’ai ramené chez lui et on est restés la pour cette fois ci.

Avec D. on parle tous les jours. Entre 2 photos d’entremets, on se chauffe, on se confie, et de nouveau on parle cul. Avec lui je me lâche comme je me suis jamais lâchée. Je suis coquine, crue….. et on passe vraiment de bons moments au tel.

Avec la mésaventure du premier jour, on avait jamais vraiment remis ça. Et puis j’ai eu un truc à faire pas loin de chez lui la semaine dernière alors je me suis lancée, je lui ai proposé de passer. Il n’était pas question de le ramener chez moi, non plutôt une envie plutôt impromptue. Objectif, se trouver un coin tranquille et profiter de la nature….

Evidemment, comme on est maudits, il s’est mis à pleuvoir. On a tourné un peu, pour finalement tomber sur un petit bois. Sans trop nous enfoncer (dans le bois), on avait pas besoin de ça. On a garé la voiture, et 20 m plus loin, j’ai soulevé ma jupe et hop !!

Je ne me souviens pas avoir eu un tel moment érotique, hormis une fois avec mon ex amant. C’était excitant, érotique, et tellement bon !

C’est en revenant à la voiture, tout perturbés par ce que nous venions de faire, que nos discussions ont dévié sur les capotes que j’avais ramenées. D. , je ne vous l’ai pas dit, est du genre un poil hypocondriaque. Il est obsédé par les maladies, le sida et tout le reste. Il est clair qu’avec ce mec je suis sure de ne jamais rien attraper tant il prend des précautions. Sauf que la, c’est moi qui ai fait une boulette. En partant, j’avais attrapé un paquet de préservatifs dans mon tiroir (laissées la par un ex….), sans me soucier de leur date. Et il se trouve qu’elle était passée depuis un bail. Catastrophe ! D. est devenu tout inquiet. Il m’a fallu le rassurer le soir, en allant chercher la capote dans la poubelle pour vérifier qu’elle n’était pas devenue poreuse ou fendue.

Il est mignon et me fait rire. Hormis le fait qu’on soit maudits, j’apprécie vraiment sa compagnie (et ce qu’il a dans le caleçon!). Il a été question que l’on soit Sexfriends officiels mais tant que mon histoire avec G est à ses débuts, il n’en sera rien, on restera amis. Car pour lui il n y a rien de plus important que mon bonheur et que je rencontre quelqu’un.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :