Que faire quand on n’y croit plus ?

Il arrive parfois dans la vie d’un entrepreneur que l’on doute vraiment sur sa vie et ses choix. J’ai beaucoup positivé, j’ai souvent pris du recul, j’ai parfois eu envie d’abandonner, mais jamais je n’ai jeté l’éponge. Et pourtant, c’est pas comme si j’avais pas rencontré de difficultés depuis un an.

Quand des obstacles se dressent sur notre passage

J’ai rencontré des difficultés, jamais insurmontables, en 9 mois d’activités. C’était dur, mais je n’ai jamais abandonné. Mais en juillet dernier, l’un de ces obstacles m’a poussé à tout suspendre. Essentiel pour avancer, j’ai annoncé la suspension de mes activités de vente au moins jusqu’en Janvier prochain. Une décision difficile, maladroite, mais qui était nécessaire pour traverser cette tempête.

Pour temporiser cette absence, j’ai décidé que ce serait l’occasion pour moi de revoir mon concept, de l’adapter, de régler certains détails. J’ai pris également quelques semaines de vacances pour prendre un peu de recul.

4019b109a88a33f8a4a38b7b9786ca24

Lacher prise, prendre du recul

Le plus difficile pendant ces quelques semaines a été de  ne pas penser à tout ça. L’échec de mon changement de vie, les difficultés de ma société, mes problèmes personnels. J’ai tenté de me changer les idées en cherchant des activités, pokémonGo, console, DIY…. Je n’ai pas pu partir en vacances par manque de moyens et j’ai fait ce que j’ai pu pour m’oxygéner en faisant beaucoup de promenades avec mon mari. Fin Août, lorsque la rentrée est arrivée, j’avais pris plein de résolutions. Reprendre le travail, organiser mes journées. J’avais même établi un programme pour travailler sur mon nouveau concept. Le seul problème c’était que je n’avais pas réussi à prendre assez de recul et qu’à ce moment la, il n’y avais rien de plus embrouillé dans ma tête.

Réfléchir sur le but de tout ça, qu’est ce que je veux vraiment ?

Perdue, incroyablement seule, très déprimée, il me faut répondre à certaines questions qui sont celles qui me montreront le chemin. Pourquoi ai-je décidé de créer cette société ? Quels étaient mes objectifs ? Qu’est ce que je veux vraiment ? 

A l’origine, j’ai créé Miss Kinkie pour faire évoluer les mentalités sur la sexualité. Pour changer la vie de mes clientes parce que l’épanouissement intime a changé ma vie. Plus personnellement, j’ai créé cette société par fierté. Pour la fierté de créer quelque chose, par fierté de créer mes propres catalogues, de faire mes propres démarches marketings. Pour être le capitaine du navire et prendre les décisions. Si mon objectif était aussi d’en vivre, ce pourquoi j’avais décidé de faire ça à plein temps, c’était surtout par nécessité. Parce que je n’avais pas vraiment le choix. J’ai toujours dit que l’entreprenariat n’était pas pour moi, qu’être salarée était quelque chose qui me convenait bien. Pour autant, la vie est courte et je ne voulais pas être seulement le maillon qui permettait à mon patron de s’enrichir, je voulais moi aussi contribuer à mon bonheur.

J’ai beaucoup cru à cette phrase « on ne naît pas entrepreneur, on le devient » et je me suis battue. Et finalement en mai dernier lorsque j’ai repris mon job à mi-temps, je me suis rendue compte que ça m’avait manqué. Et aujourd’hui, malgré toutes les questions que je me pose, j’ai une certitude, quoi que je décide, je le ferai en le cumulant avec le statut de salariée. Parce que c’est aussi ça qui me rend heureuse et qui me permet de m’épanouir.

Mais alors que faire ?

Une idée m’a traversé la tête, celle de tout plaquer et de repartir salarié à plein temps. Me disant que c’était un caprice de vouloir créer une société pour ne penser qu’à soi. Que c’était pas raisonnable, parce que la vie est difficile et que j’ai besoin d’argent.

Et puis non, j’ai pas envie d’abandonner mes rêves. J’ai pas envie de rentrer chaque jour chez moi, et de plonger dans une routine ennuyeuse, Métro-boulot-dodo. J’ai envie de vivre, de ne rien regretter.

croire-en-soi

Faut t’il y croire encore ?

Sur le but de ce que j’ai envie de créer, de faire, je suis encore bien perdue. Je sais ce que je ne veux plus. Je sais ce dont j’ai envie, je sais de quoi je suis capable. Le problème aussi c’est que je suis très dure envers moi même. J’ai perdu toute confiance en moi et mes envies sont souvent freinées par « je n’y arriverai pas« , « c’est trop dur« . J’ai toujours été un peu comme ça. Les gens me disent forte et courageuse, je choisis souvent la facilité. C’est ainsi que lorsque j’ai créé ma société, j’ai mis de coté beaucoup d’idées et d’envies par facilité.

L’envie de tout recommencer est présente. L’envie de réaliser certaines de ces idées l’est aussi, mais j’ai peur. Dans mon état émotionnel actuel, je sais que je ne suis pas prête. Je dois réapprendre à avoir confiance en moi, je dois remobiliser ma positive attitude, je dois digérer l’échec de ma société. Oui je parle encore d’échec….

La nécessité de savoir s’entourer

Je me suis sentie trés seule ces derniers mois. Je vous en ai parlé, j’ai mal vécu la dispute avec ma meilleure amie. A vouloir m’entourer, j’ai fini par m’isoler. Aujourd’hui, alors que je me suis réconciliée avec elle (ouiiii :)), je me sens toujours aussi seule. Je pense avoir besoin d’un/une coach, mais je n’en ai pas les moyens. J’ai besoin de parler, d’échanger sur mes idées mais c’est pas toujours trés facile ….

Alors je sais qu’un jour j’aurai la force de surmonter toutes ces questions, je sais qu’un jour, je relancerai la machine, aussi motivée qu’avant. Mais quand ?

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Que faire quand on n’y croit plus ?

  1. Je comprends totalement ces phases de doutes et de découragements, j’en ai régulièrement moi aussi. Mais comme tu le dis dans ton article, se rappeler pourquoi on fait cela donne envie de persévérer ! Je comprends aussi le sentiment de solitude dont tu parles – même si je suis bien entourée et soutenue, je n’ai personne « en vrai » qui vive entrepreneuriat et qui puisse vraiment le comprendre. Heureusement il y a les échanges via Internet ! 🙂

    1. Le seul problème c’est que parfois les échanges sur Internet ne suffisent plus ! Merci pour ton commentaire et bon courage à toi !!

Laissez moi un commentaire !