Mes rencontres

Homme pansement, quand le masque tombe

Il m’avait fait promettre de ne jamais tomber amoureuse, il m’avait fait promettre de ne jamais parler de notre relation à personne, ni à celle qui avait permis notre rencontre, ni à nos connaissances communes. Le sachant hermétique aux réseaux sociaux, je lui avais même caché l’existence de ce blog (j’aurais eu droit à une morale pendant des mois), et l’avais mis en accès interdit pendant des mois, créant parallèlement un autre blog, anonyme cette fois, pour raconter mes rencontres.

J’avais pensé qu’il n’assumait pas notre relation. Cette relation qui ne portait pas de nom. Un ami +++ qui se confiait à moi, fragile, souffrant d’une rupture compliquée, et qui m’a apporté tellement plus que n importe quelle relation de ces derniers mois.

Je l’avais eu au téléphone il y a quelques semaines, on avait parlé pendant une heure. D’amour, de tout et de rien, de notre relation, de lui, de moi.

Et puis, il y a 2 semaines, le masque est tombé. J’ai appris sur lui bien plus de mal que je ne pensais en connaître. Simplement en sortant de mon silence, et en parlant avec une amie commune avec qui j’ai passé la soirée.

Elle a été étonnée de sa réaction lorsqu’elle lui a dit que je serais présente à sa soirée. Il lui a simplement dit « Je connais pas de Magali« . Une réaction qui lui a mis la puce à l’oreille, et lorsque je lui ai demandé comment il allait, elle a comprit que quelque chose se tramait.

D’échanges en échanges, on s’est rendues compte, que le bougre (parce qu’il mérite bien ce ptit nom) nous voyait toutes les deux en même temps de janvier à Avril. Il nous faisait les mêmes cadeaux, nous emmenait toutes les deux au resto, on avait droit aux mêmes déclarations. « A un moment j’ai cru qu’il était amoureux » m’a t’elle dit. Tiens donc. Et bien évidemment, lorsqu’il sortait l’excuse « je ne peux pas venir je dois aller répéter ma danse« , il était avec l’autre. « Je le voyais les jeudis et les dimanches« , et moi aussi….. Sans filet, sans protection, comprenez sans capote, on a fait ménage à trois pendant 4 mois sans le savoir, alors même qu’on était toutes les deux amies.

A une reprise ou deux, j’ai eu la sensation qu’il avait vu quelqu’un d’autre. Et je comprend aujourd’hui que lorsqu’il me parlait d’amie, c’est qu’il était avec elle. Il me semble même qu’il soit venu un jour juste après avoir passé le début de soirée avec elle.

J’avais pas de nom dans son téléphone. Juste un numéro. Je n’ existais pas pour lui. J’étais la maîtresse. Leur relation était plus sérieuse. Ils sont partis en vacances ensemble (après m’avoir quittée 2 semaines plus tôt), et leurs familles respectives les pensaient ensemble.

Je ne sais pas vraiment ce que je ressens par rapport à ces révélations. Pas grand chose. De la déception c’est certain. Avoir été trompée ainsi sur la nature de cet homme qui m’a fait tant de bien….

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  • theatypicalsblog

    Ah ben, ma dernière histoire est à peu près la même. C’était un homme que j’ai « utilisée » comme un sparadrap parce que je sortais d’une histoire qui m’avait fait beaucoup de mal. J’ai été honnête, je lui ai tout raconté et jamais fait sentir que ça pourrait aller plus loin qu’un plan q. On ne se voyait pas très régulièrement. Il s’est mis à vouloir me faire croire que lui voulait plus, alors que je voyais bien qu’on ne se ressemblait pas, qu’on n’avait pas grand chose en commun à part le sexe. J’ai appris qu’en même temps, il voyait deux autres filles. J’ai été écœurée quand je l’ai su et depuis je ne suis plus sortie avec personne, je suis devenue très méfiante. ça va faire 1,5 ans.

    • Bountynette

      C est horrible de tomber sur des gens aussi cons qui nous font souffrir alors qu on essaye de se reconstruire. Je te souhaite de trouver un jour celui qui te redonnera confiance !

Laissez moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :