J’ai 31 ans et je ne sais pas nager

Bonjour, je m’appelle Magali et je fais partie des 20% de Français qui ne savent pas nager.

Si j’ai mal supporté cette situation pendant l’adolescence, aujourd’hui, j’assume cet état et je n’en ai plus honte. En fait, si je pourrais maîtriser la technique plus ou moins, mon blocage réside dans la profondeur de l’eau. Souvent on me dit « mais tu as peur de l’eau ? » Non et c’est bien ça qui est drôle. Je saute à l’eau sans problème et je met même la tête sous l’eau. J’ai simplement peur de ne plus avoir pied, de ne pas arriver à me maintenir à la surface, de m’essouffler et de me noyer.

J’ai bien été à la piscine dés ma plus tendre enfance (comme à peu près tout le monde en primaire), mais j’ai jamais appris à nager. Pendant les deux premières années ou on allait à la piscine de Vandœuvre-lès-Nancy avec ma classe, je n’assistais à chaque fois qu’au premier cours puisque très vite je devais me faire dispenser à cause des verrues que j’attrapais aux pieds (oui trés glamour n’est ce pas). J’ai vite été dépassée et lorsque j’ai pu à nouveau y aller, je n’avais pas le même niveau que mes camarades de classe. En CE2 je me retrouvais alors avec les CP débutants, et j’apprenais à nouveau à mettre la tête sous l’eau et à faire la planche. En CM1, le maître nageur ne voulu pas me faire passer au niveau supérieur car il y avait trop de monde dans le groupe, je restais donc une nouvelle fois, avec les CP sans jamais progresser.

piscine de vandoeuvre les nancy

Au lycée, lorsque j’ai appris qu’il y avait un trimestre de piscine j’ai commencé à paniquer. J’ai informé mon professeur que je ne savais pas nager. Dans les premiers cours, il me laissait au bord ou dans le petit bain à faire des exercices que je connaissais déja par coeur, pendant que mes camarades faisaient leurs longueurs. Un jour il a voulu m’apprendre, je me suis donc jetée à l’eau dans le grand bain avec ma planche et je me souviens avoir réussi à faire une longueur entière en dos crawlé, avec mon prof au dessus en train de hurler « oui Magali, oui c’est bien continue« . J’étais super fière même si j’avais horriblement honte car tout le monde me regardait. Et puis il est tombé malade, s’est fait remplacer, et adieu efforts pour apprendre à nager.

Pendant des années, j’ai fuis la piscine. J’ai toujours trouvé des excuses pour ne pas y aller. Trop peur d’être le boulet de service qui reste au bord, qui fait chier tout le monde, qui s’ennuie, et à qui il faut tenir compagnie. Jusqu’au jour ou mon homme a décidé de m’y emmener. Il a alors découvert que je pouvais le faire et s’est mis à m’encourager. Tout naturellement j’ai repris confiance en moi et ma soeur et Julie, une copine se sont mises elles-aussi à m’encourager. Ce qui me donne des ailes c’est aussi ma soeur, qui était comme moi, et qui a appris toute seule. Aujourd’hui elle sait nager.

Voila pourquoi, ma super résolution de la rentrée est d’aller à la piscine une fois par semaine avec les copines (ça permet de les voir), de temps en temps avec mon homme ou ma soeur. Je progresse et je prend de plus en plus confiance dans l’eau.

bebe-nageur

Cette semaine, je suis retournée dans la piscine ou j’ai fait mes premiers apprentissage, à la piscine de Vandœuvre-lès-Nancy, la ou on allait quand j’étais en primaire et au lycée. Dans cette piscine, il y a un petit bain et un grand bain. Le grand bain étant de profondeur 1.80 m tout le long, en d’autres termes je n’avais pas pied. Dans ma quête pour progresser, à mi-temps, j’ai finit par lâcher ma planche tout en essayant d’apprendre à me maintenir dans l’eau. Et puis on a fait quelques longueurs. Enfin longueurs divisées en 4 puisque je revenais souvent au bord pour me tenir.

C’est au moment de partir, le sourire aux lèvres suite à mes progrès, que je me suis fait accoster par le Maître nageur. « Mademoiselle, nous avons remarqué que vous ne saviez pas nager. Je me permet de vous informer que le grand bassin est interdit aux personnes ne sachant pas nager. La prochaine fois, il vous faudra mettre une bouée. Vous verrez vous vous sentirez plus à l’aise. » Ce à quoi je lui ai répondu « Merci Monsieur, c’était la première fois que je lâchais ma planche. Vous venez d’anéantir tous mes efforts. « 

Alors si cette piscine a pourri mon enfance et toute mon adolescence en freinant mon apprentissage, aujourd’hui elle se permet de refuser au gens d’apprendre à nager.

Malgré cela, ma motivation est intacte. Je veux apprendre à nager, j’y arriverai !! Mais ce sera pas la bas que j’y parviendrai …..

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “J’ai 31 ans et je ne sais pas nager

  1. Cet article est très beau et touchant en ce sens où il montre que tu es motivée et sûre de toi. Alors je t’encourage avec des pompons roses froufrouteux ! Allez Magali ! \o/

  2. Aïe dur la remarque du maître nageur à la fin ! mais tu as la bonne réaction, ce n’est pas ça qui va entamer ta détermination ! Bravo en tout cas et je ne doute sincèrement pas de ta réussite, surtout que tu as l’air bien entourée 🙂

Laissez moi un commentaire !