J’ai autorisé l’infidélité dans mon couple

Je ne vais pas me faire que des amis avec cet article et je pense que la moitié des gens  ne comprendront pas mais vous parler de l’infidélité dans le couple et dans mon couple en particulier est un sujet qui me trotte dans la tête depuis bien des années.

Mon couple est original et unique en son genre. Nous avons tous les deux des personnalités bien affirmées et trés originales. Je n’aime pas les conventions, la normalité, et je vis ma vie comme j’en ai envie, mon seul but étant d’être heureuse. Lorsque nous nous sommes mis en couple mon geek et moi, j’y ai associé une condition essentielle : en aucun cas, il ne devrait remettre en cause ma liberté.

Etre en couple n’est pas incompatible en réalité avec la liberté. Pendant nos 7 ans de vie de commune et 3 ans de mariage, nous avons vécu heureux et amoureux, mais libres de vivre notre vie telle qu’elle se présentait à nous. J’ai découvert des tas de choses, évolué en tant que femme indépendante et je ne me suis jamais mis de barrières. Mon mari m’a toujours suivi et (plus ou moins) soutenue dans mes choix. Je ne l’ai jamais bridé non plus.

Il y a quelques mois, cette liberté s’est exportée dans notre sexualité de couple, lorsque nous sommes devenus libertins. Une expérience qui s’est avérée trés enrichissante, mais qui aura pris fin après seulement 3 mois de libertinage en couple. Pour quelle raison ? Il était devenu difficile de concilier nos envies à chacun, bien trop différentes et malgré notre étonnante facilité à communiquer et l’absence de tabous, nous n’arrivions pas à nous comprendre. J’ai découvert que dans un couple libertin, les deux membres doivent l’être, et si moi je l’étais, mon mari ne faisait que me suivre.

C’est ainsi qu’après 3 mois de sexualité trés épanouie et plutôt trés débridée, nous nous sommes de nouveau rangés dans une vie classique et ma libido avec.

Et puis un jour, mon mari m’a informé de son envie de se trouver une maîtresse. Au départ, il n’était question que de compagnie et d’amitié, et j’y voyais un moyen d’être un peu plus libre dans mes sorties et mes activités car il était devenu trés possessif et jaloux, presque au point de m’étouffer. Absolument pas jalouse, je l’y ai autorisé. Je n’ai vu que les effets positifs : son bien être, ma liberté. Dans une démarche libertine ce choix n’aurait pas été si étrange, et je pense bien être encore un peu libertine dans ma tête.

Au bout de quelques semaines, cette liberté avait évolué tout naturellement, et je lui autorisais l’infidélité intime, tandis qu’il m’accordait le droit de revoir un ancien partenaire de libertinage, condition à ce qu’il m’autorise à avoir un amant (il ne voulait pas envisager que je puisse coucher avec plusieurs partenaires différents).  C’est ainsi que notre couple a évolué dans une situation complètement inédite, originale, bien que dangereuse, qui nous permet aussi de nous retrouver parfois plus amoureux que jamais.

Avoir un amant, me fait le plus grand bien. Je me sens vivante, moi même, et j’ai même retrouvé ma libido. De son coté, ses récentes expériences lui ont fait découvrir qu’il pouvait encore plaire. Sa vie ne tourne plus qu’autour de moi et je me sens bien moins oppressée. Même si au quotidien il n’est pas toujours simple de gérer cette situation, nous communiquons beaucoup, et avons établi des règles. La première est simple : je ne veux rien savoir de ce qu’il fait avec d’autres femmes, et lui ne saura rien de ce qui se passe avec mon amant.

Je ne sais pas combien de temps cette situation durera, et peut être qu’elle s’arrêtera aussi vite qu’elle a commencé, mais je vis tout ça au jour le jour, en profitant de chaque instant et en ne pensant qu’à moi. Parfois ça fait du bien non?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez moi un commentaire !