Oser : le porte-jarretelle

[protected] Je vous en ai déja parlé, je travaille dans un milieu trés droit, ou les gens sont facilement et rapidement offusqués à la vue d’un bout de peau ou d’un look qui sort de l’ordinaire. Certaines collègues sont assez vieux jeu et ne comprennent pas qu’on puisse en dévoiler plus que ça. Dans ce milieu, le mot s’assumer prend tout son sens lorsqu’on est comme moi, un peu en marge de cette droitesse extrême. Je ne suis pas de ce monde et n’en comprendrai jamais les codes et les lois. Pourtant j’y travaille depuis 8 ans déja, et sans jamais oser me dévoiler, peu de mes collègues en réalité me connaissent comme je suis.

pin-up-du-4-d-cembreS’assumer oui, assumer ce que l’on est oui, mais l’afficher dans un monde rempli de tabous ou l’apparence est importante et ou même le moindre tatouage ou piercing n’a pas sa place, non. J’en souffre souvent mais après tout, je me dis souvent que je vis une double vie. Entre ma vie privée sans tabou et mon personnage timide professionnel, les gens ont quelques fois du mal à me situer. Mais qui suis -je vraiment ? Timide, torturée, déprimée, ou délurée, coquine et sexy ? Je suis un peu comme une espionne qui a une vie rangée la semaine et une vie dangereuse le week end…. Et ça me plaît !

J’ai osé porter mon fabuleux porte-jarretelle au boulot sous ma jupe. J’ai osé mettre des bas (oh my god déja ça c’est énorme), j’ai osé mettre un porte-jarretelle. Ce qui pourrait être considéré la bas comme un sous vêtement réservé aux filles de joie et  extrêmement inapproprié . Ni vu ni connu, personne n’a rien vu. Et pourtant j’avais l’impression qu’on le voyait en transparence sous ma jupe. A chaque fois que je me levais, j’avais l’impression que ma jupe allait se coincer sous une jarretelle dévoilant une partie de ma merveille (je parle du porte-jarretelle). J’aurai voulu le montrer, et j’avoue ça m’a démangé de montrer aux collègues qui j’étais vraiment, que j’avais osé, que j’ai fait une super acquisition. Mais mon masque serait tombé. Aurais-je vraiment assumé  jusqu’au bout ?

Après tout ça regarde personne ce que je fais en privé, ça regarde personne à quoi j’occupe mes temps libres et mes sous vêtements ne regardent personne (même si j’avoue les montrer bien souvent en ce moment). Et puis quoi ? Qu’est ce qu’un porte jarretelle ? Sinon un sous-vêtement classique, fait de tissus, d’élastiques tout comme une culotte, tout comme une paire de chaussettes, tout comme un chemisier.  Rien de vulgaire, rien de choquant ? Non ?

Quoi ça vous aurait choqué vous ? [/protected]

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Oser : le porte-jarretelle

  1. Franchement ça ne m’aurait pas choqué mais en même temps, je suis tatouée et anciennement piercée donc rien ne me choque ou presque ! ^^

  2. Au moins tu as un porté quelque chose d’agréable, c’est important d’être bien dans ces dessous et au diable les préjugés.
    Je n’hésite pas à porter mon skull de Miss Mirabelle au boulot malgré tous les costards cravates que je croise ^^

  3. Ahahah! J’adore! Ben moi, ça ne me choque pas du tout. Surtout que ta merveille a vraiment l’air tellement confortable! Maintenant c’est vrai que le truc des mentalités… Arf… C’est autre chose! Mais tant qu’on est bien dans ses bottes… Just be Yourself! 😉

  4. Ce n’est qu’un porte-jarretelle :

    Mais pour eux saurait pu être un début de non-convenance aux pays des coincés !

    Mais pour vous c’est une étincelle de votre féminité. Un sous-vêtement avec plus de glamour et de sensualité, mais cela c’est juste pour votre fierté et votre féminité.

    Bravo, bienvenue au futur Ordre de la Jarretelle 😉

Laissez moi un commentaire !