J’assume pas

"Vintage Circus"  Taida Nazraić  by Nadja Berberovic Photography

Il y a quelques semaines, j’ai eu quelques interrogations qui m’ont fait beaucoup réfléchir. Qu’est ce que l’on trouverai sur moi et mon passé si on devrait y fouiller sur Internet ?

Depuis plusieurs années, je tiens un blog pour laisser une trace de mon passage dans ce monde. J’ai toujours assumé ce que j’y écrivais dans le sens ou je ne porte préjudice à personne et ou je ne suis pas une mauvaise personne. Comment mes articles pourraient t’ils être perçus par une personne qui est réfractaire au net et qui se protège de la visibilité des réseaux sociaux ? 

[protected] Je n’assume plus celle que je suis devenue parce que j’ai aujourd’hui peur de ce que les gens qui assument encore moins pourraient en faire. Paradoxalement j’ai pas envie de changer. J’ai pas envie de modifier ma manière d’écrire, j’ai pas envie d’arrêter de publier et j’ai envie de continuer à rêver.

J’avais de grands rêves, des projets pour ce blog. Je voulais monter sur scène, faire un effeuillage burlesque et vous raconter tout ça. Je voulais continuer mes chroniques érotiques chaque 1er du mois. Je voulais signer un partenariat pour vous parler de tests de Sex toys. Je voulais partager avec vous ma passion pour les pin-up et me faire prendre en photos. Je voulais être décalée, choquer les gens, bousculer les esprits.

Fière de revendiquer ma différence et la manière dont je restais moi même, en réalité, ai-je vraiment assumé un jour ?

A chaque « Bountynetterie » (mot inventé à l’instant pour décrire ce que je fais qui me rende unique), je pense toujours quasiment instantanément au regard des autres. J’en parle, j’en ris, mais j’y pense. Assumer sa différence, ce n’est pas justement de faire totalement abstraction de ce regard ?

La Bountynette qui assume, publierait son article le plus chaud de toute l’histoire du blog demain. La Bountynette qui assume, irait à la Japan Expo le week end prochain, habillée en Pin-up. La Bountynette qui assume, se rendrait à Cabaret rouge en Septembre encore plus décalée que l’année dernière. La Bountynette qui assume, aurait organisé un concours pour les un an du blog, en faisant gagner des sex-toys. La Bountynette qui assume, serait allée à la soirée burlesque d’hier soir en serre-taille, coiffée en mode pin-up et talons aux pieds.

Que m’arrive t’il ? Deviendrais-je plus sage à l’approche de mes 30 ans ? Ai-je vraiment envie de devenir plus sage ? [/protected]

Crédit photo : 

« Vintage Circus » Taida Nazraić  by Nadja Berberovic Photography (Cliquez sur la photo pour accéder au site du photographe)

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “J’assume pas

  1. Dans une interview que je ne t’ai encore pas rendue (d’ailleurs es-tu toujours interessée), tu m’avais demandé pourquoi je n’avais que des photos sans tête sur mon blog :D.
    Et bien tu as répondu à ta question dans ce billet.
    Voilà 10 ans à peu pres que je laisse des traces de moi en photo sur le net, mais à une seule condition : l’anonymat, donc aucune visage, jamais. Après, peut-etre un jour je le regretterai, mais pas pour le moment, meme si parfois aussi j’ai des angoisses, mais c’est aussi le jeu qui peut exciter.

    1. Pourtant si y’a bien une personne qui pour moi assume à 100% c’est bien toi !
      Et pour répondre à ta question : oui je veux toujours bien l’interview 😉

  2. Un pseudo, une vie réelle, une vie de blogs et surtout des envies de sortir du chemin tout tracé des vies ternes … tout cela me semble sain et finalement joyeux !

    Vivre vos envies, vivre et pétiller, vivre en mettant des bas nylon, vivre sans et avec le jugement des autres, on s’en fout. Car si on vivait seulement avec leurs regards, on ne serait pas soi. Alors tant qu’il y a respect et surtout du PLAISIR, vivez votre vie, vos désirs, vos sourires, vos plaisirs !

    Nous on aime car nous aussi, on vient ici , on écrit là, on est différent de la masse et on assume notre plaisir de petites folies.

  3. ce n’est pas parceque tu ne racontes pas tout sur ton blog qu’il faut que ca t’empeche de vivre à fond IRL.
    Franchement, être en Pin Up a la japan expo, par exemple, vu que tout le monde est cosplayé, ce serait dommage de t’en priver.
    Soirée burlesque, sex toy a faire gagner … si c’est toi, ce que tu aimes, alors fonce.
    Par contre, ton blog est-il lu par des gens que tu connais en vrai ? Si oui, alors je comprend ton appréhension et la difficulté d’être soi sur la toile.
    Assumer, oui, mais pas forcement aux yeux de tous, et de ceux qui nous sont proches

    1. Oui c’est vrai tu as raison. Effectivement mon blog est lu par des personnes que je connais mais ils m’acceptent comme je suis. Ce n’est pas tant eux qui m’inquiètent mais ceux qui ne me connaissent pas. Un ex tout bête : si un jour je cherchais du boulot. Que penserait un futur employeur qui tomberait sur mon blog ? Mon interrogation a moi est liée à ce genre de personne car un jour peut être mon passé et ma vie sera épluchée par quelqu’un …

  4. Et si tu faisais tout simplement ce que tu as envie ? Comme ça tu aurais moins le temps d’y penser 🙂
    Et puis ceux qui sont réfractaires, ne liront simplement pas ton blog.
    En attendant, moi je te décuvre tout juste, et j’adore ton côté décalé, alors stp, ne deviens pas trop sage 🙂

    1. Voila mon probleme…
      J ai bloggue pendant quelques temps sans jamais m y etre vraiment amusee de peur d etre reconnue.
      Aujourd hui je suis sur instagram mais avec la meme peur.
      Je n ai pas peur de ce que je suis ni de le faire savoir. Seulement je ne veux pas que toute personne de mon entourage connaisse chacune de mes facettes

      1. …pardon !…
        …parce qu il y a des choses que je ne veux partager qu avec certains voire ne pas partager.
        Alors pseudo et photos qui ne montrent si possible ni bijoux ni tatouages…Voila…
        Tout ca pour dire que je pense que je m assume mais que je ne vois pas pour quelle raison je devrais dire a tout le monde que je porte tels sous vetements ou autre chose.
        Je crois que la liberte ce n est pas de hurler aux quatre vents ce que l on est mais justement de ne le faire que lorsque bon nous semble.
        Et c est ce que les reseaux dits sociaux risquent de nous enlever…

Laissez moi un commentaire !