Je suis (trop?) gentille

Je suis un bisounours prônant la non-violence et le peace and Love, sauf que j’ai pas le look qui va avec. Je ne me suis jamais battue et je n’ai jamais eu d’altercations avec qui que ce soit dans ma vie. En général, je fuis les confrontations, j’évite de provoquer qui que ce soit, je suis toujours gentille même avec ceux qui le sont moins. Sauf que d’être gentille m’a souvent valu d’être considérée comme faible, effacée (en opposition à affirmée). On ne m’a jamais cherché des histoires (en même temps qui chercherait des histoires à une personne qui n’a jamais fait aucun mal?) ou alors si mais pour voir jusqu’où j’étais prête à aller. Et en général je ne réagissais pas.

BisounourstaimeA l’école j’étais souvent en retrait car considérée comme sans caractère  sans personnalité. J’ai trés mal vécu d’être considérée comme ça au collège car on me provoquait pour essayer de me faire réagir, et souvent violemment. J’ai été la cible d’expériences et de moqueries pendant des années sans jamais réagir. J’étais juste en colère au fond de moi. Mais cette colère je ne l’ai jamais fait sortir. Jamais. Même aujourd’hui à 29 ans.

On me dit souvent qu’il faut que je m’affirme, que je sorte de ma coquille. Qu’il faut oser parler aux gens, leur dire ce qui va pas, oser aller jusqu’au débat sans trouille de se battre pour mes idées. Steven me pousse souvent à bout pour me voir m’énerver. Il n’a encore jamais réussi à me faire sortir de mes gonds. Personne n’a jamais réussi. Je pense que le jour ou j’exploserai, ce sera plutôt en larmes qu’en coup de poings.

Alors être non violente c’est une chose (tout à mon honneur) mais être trop gentille ?

A l’heure ou je deviens petit à petit rédactrice en chef d’une petite entreprise qui monte, il me faudra m’affirmer plus. Il me faudra oser dire ce qui ne va pas. Oser rembarrer les gens qui ne me plaisent pas. Oser dire aux gens que ce dont ils parlent ne m’intéresse pas, et que je suis pas d’accord avec eux. Oser, plus que derrière un écran, oser dire en face les choses qui fâchent.

Je n’aime pas dire qu’une chose ne me plaît pas. Je n’aime pas dire que je suis pas d’accord. Je n’aime pas dire aux gens que je n’aime pas comment ils sont habillés ou que leur coupe de cheveux est ratée. Je suis une gentille qui fait toujours des compliments, trouve toujours à positiver sur les choses négatives. Je suis toujours honnête et pas hypocrite. Ça vous paraît faux ? Non c’est vrai. Puisque je cherche toujours à mettre en évidence un truc qui va en comparaison à un truc qui va pas. Parce que je ne veux pas que les gens soient blessés ou vexés. Sauf que du coup, non habituée aux critiques je manque souvent de tact. A vouloir en dire le moins possible, je dis les mauvaises choses. On m’a déja dit être sans pitié, sans ménagement, sans respect. Si si on me l’a déja dit.

Je vous assure je ne suis pas comme ça. Je suis une gentille.

Et vous ? Vous me trouvez trop gentille ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Je suis (trop?) gentille

  1. Je suis trop gentille aussi… Souvent, je ressens cette peur de blesser les gens mais quelque part, je me dis que c’est moi que je blesse…! Il est grand temps que ça change!!! Alors depuis peu, je prends des gants mais je dis les choses. Et en vrai, je me sens mieux 🙂
    Par contre… je suis déjà sortie de mes gonds… J’ai déjà éclaté une télécommande en la jetant par terre :/ (c’est le moment des aveux…). Et ça ne m’a pas franchement aidée… Quand je me suis mise en couple avec M’Chou, j’ai gueulé une fois. Il m’a dit : « continues comme ça, je ne t’écoutes plus. » Ca fait presque 7 ans que ça ne m’est plus arrivé 🙂

    1. C’est peut être qu’il ne t’a jamais poussé à bout ! J’adore le « Continues comme ça je ne t’écoute plus  » ^^
      Moi Steven fait juste ça pour me provoquer car il veut que je m’affirme !

      1. Oh! Si! Cette fois là (je ne sais plus pourquoi notes…) je me rappelle que j’étais hors de moi!
        Bon, on va aller faire de la boxe ou du krav maga ou quoi ? :))

  2. J’ai aussi tendance à chercher une part de positif dans des personnes que je déteste. Dixit ma « gentille » tante qui aime me gueuler dessus par plaisir dès qu’elle me voit. Au début tu te dit « bon ok, elle n’est pas heureuse dans son couple etc, etc.
    En effet on se fait du mal à soi-même à ne pas réagir, car bizarrement c’est toujours sur vous que votre très chère tante se défoule (et en public depuis mon enfance).
    Si je la revois un jour, je me retiendrais de lui passer un savon (seeeeeelf control) mais si je dois le faire lors d’un repas de famille, et les boutades fines seront de mise ^^

    1. J’ai pas ce problème des gens qui abusent de ma gentillesse. Je pense que si c’était le cas, je le serais peut être moins ^^
      Ma soeur a ce problème avec une de mes tantes, et j’admire son self contrôle. Ca n’empèche que je vois qu’elle en souffre et ça c’est pas cool. Sous prétexte que c’est la famille on n’aurait pas le droit de dire quelque chose ?
      C’est trop bête !

Laissez moi un commentaire !