Le jour où j’ai repris mon ancien travail

Parfois il faut savoir faire un pas en arrière pour prendre de l’élan pour mieux sauter.

Il y a quelques temps, je me suis retenue à plusieurs reprises de publier un article que j’avais intitulé « L’entreprenariat : enfer ou cauchemar ? » pour vous dire à quel point j’étais mal. Ça fait 7 mois à présent que j’ai changé de vie, troquant ma zone de confort contre celle moins confortable de chef d’entreprise. J’ai fait beaucoup d’erreurs au démarrage, j’en fait encore, mais j’apprends. J’ai eu aussi quelques regrets sur la manière dont j’ai engagé tous ces changements. J’ai beaucoup pleuré, parfois seule, parfois sur une oreille compatissante. Je me suis souvent remise en question, peut être parfois pas assez à mon goût. J’ai été dure avec moi même, ou parfois trop confiante.

J’ai vécu ces derniers mois une aventure, une tranche de vie qui m’a beaucoup appris. Mais parce que parfois les obstacles sont bien plus hauts que prévus, il faut savoir aussi trouver et attraper une corde pour se hisser au sommet.

Depuis quelques mois, je cherchais du travail. Un complément qui me permettrait de vivre, manger, payer mes factures. Parce que, même si on est sur que ça va marcher, quand on créé une entreprise, on ne se verse pas de salaire dés le début.

Se retrouver au chômage est quelque chose que je n’envisageais pas. Que je n’avais même jamais imaginé. Je me suis beaucoup rabaissée. J’ai trés mal vécu ces semaines, rendue à arpenter les milliers d’annonces d’emploi comme beaucoup, à passer un temps dingue à faire des lettres de motivation, des CV, et à attendre des réponses qui n’arrivent jamais.

Et puis un jour, il m’a suffit d’une visite et d’une requête désespérée, provenant de la personne qui a récupéré ma place à mon départ il y a 7 mois. J’ai ravalé ma fierté et j’ai osé. J’ai proposé ma candidature à mes anciens patrons. Et ils l’ont acceptée.

Un geste désespéré, lourd de sens, pas facile à assumer. En effet, je suis partie avec l’admiration de tous mes proches, avec les félicitations de tous mes ex-collègues d’avoir les « couilles » de les poser sur la table et de dire « Adieu, je vais vendre des sextoys« .

On vit dans une époque où l’on encourage le changement, l’épanouissement. On cherche à fuir le salariat, pour penser à soi, vivre mieux, vivre ses rêves.  Je l’ai fait. C’était une aventure formidable. Aujourd’hui, je me suis rendue compte que même si au final l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue quand même énormément.

Demain, je reprends mon ancien poste, cumulant mes désormais deux anciennes vies. Reculer, pour mieux sauter ? Oui, mais cette fois avec un filet.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “Le jour où j’ai repris mon ancien travail

  1. Votre témoignage m’a beaucoup émue et l’on ne peut qu’imaginer ce que vous avez dû traverser.

    C’est vraiment très courageux d’avoir postuler chez votre ancien employeur et je trouve ça admirable !

    Comme vous le dites, l’argent contribue fortement à notre bohneur puisque la liberté de vivre la vie que l’on souhaite s’achète selon moi en partie avec de l’argent même si c’est bien triste à dire. Quoi qu’il en soit, je vous souhaite de réaliser vos rêves.

    Bon courage pour la journée éprouvante qui vous attend demain !

  2. Votre témoignage m’a beaucoup émue et l’on ne peut qu’imaginer ce que vous avez du traverser.

    C’est vraiment très courageux d’avoir osé revenir chez votre ancien employeur et je trouve ça admirable !

    Comme vous le dites, l’argent contribue fortement à notre bohneur puisque la liberté de vivre la vie que l’on souhaite s’achète selon moi en partie avec de l’argent même si c’est bien triste à dire. Quoi qu’il en soit, je vous souhaite de réaliser vos rêves.

    Bon courage pour la journée éprouvante qui vous attend demain !

  3. Pfiout comment ça faisait un bail que j’étais pas venue te lire.
    Je vais essayer de passer plus régulièrement.
    En espérant que cette reprise de ton travail ne fut pas trop dure.
    @ bientôt 😉

    1. Coucou, oui ça s’est bien passé et finalement c’est un format qui me convient bien ! Merci d’être passée 🙂

Laissez moi un commentaire !