L’agresseuse n’est pas la coupable que l’on croit

Capture l'express - agression filmée à nancy

Vous avez tous entendu parler ce week end de l’agression filmée à Nancy et qui a déchaîné les réseaux sociaux. J’ai entendu parler de cette histoire samedi au réveil et je dois dire que ça m’a touché tout de suite dans le sens ou cette agression s’est déroulée dans ma ville. Au moment où je lisais les commentaires haineux et le déferlement de violences verbales sur toutes les pages créées, je n’avais pas réalisé que ça avait pris une telle ampleur. C’est seulement le soir en allant me coucher et en parcourant Twitter que je me suis rendu compte que le phénomène était national.

Alors oui, ça m’a touchée. Non seulement parce que c’est dans ma ville et parce que l’agresseuse habite dans le village de ma grand-mère, mais aussi parce que j’ai subi ce genre d’attaque lorsque j’étais au collège. On l’a tous plus ou moins vécu. Jeremstar dans sa conciergerie parle d’une agression de cour de récré et finalement c’est tout à fait ça.

Ce qui change aujourd’hui c’est que les réseaux sociaux existent et ont amplifié le problème. Alors que cette agression serait passée inaperçue (c’est malheureux mais c’est comme ça) si elle n’avait pas été diffusée. Ce qui est d’autant plus malheureux c’est que sur les réseaux sociaux il n’y a aucune limite. Je lisais un article ce matin d’un journal local qui disait que Facebook modère les bouts de seins mais ne porte pas attention à la violence qu’elle soit verbale dans les commentaires ou physique sur les vidéos partagées.

Dans nos fils d’actualités, à l’intérieur de nos propres cercles d’amis, on a tous vu des commentaires, des partages, des « je vais la buter », et on a tous pu voir la vraie nature humaine. Celle qui est enfouie en nous au plus profond, dans notre « thanatos » et ça fait peur.

Pourquoi ? Qui est vraiment le coupable de cette agression ? Est-ce notre propre agresseur, celui de notre enfance, celui qui nous a persécuté dans notre propre cour de récré ? Est ce les réseaux sociaux, sur lesquels il n’y a aucune limite comme si c’était virtuel et que c’était un jeu ? Est-ce la course à la vue, à la popularité ?

Une chose est sure, c’est qu’aujourd’hui personnellement j’ai peur de faire des enfants car le monde n’est plus sur. On ne peut pas les protéger des réseaux sociaux (moi-même j’y suis très active ), on ne peut pas le protéger dans la rue, on ne peut pas le protéger dans les cours de récré. Aujourd’hui j’ai peur de sortir de chez moi car la violence est partout, et même en sortant du boulot à 17h à Nancy, je suis moins en sécurité qu’à 2h du matin dans Paris.

Aujourd’hui, même si je ne cautionne pas l’agression de cette jeune fille, je ne cautionne pas non plus toutes les personnes qui se prennent pour la justice et qui veulent lui donner ce qu’elle mérite.

Et toi qu’en penses tu ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 thoughts on “L’agresseuse n’est pas la coupable que l’on croit

  1. Je suis entièrement d’accord. Il est sûr et certains qu’à la base, la première victime était la jeune fille qui s’est faite agressée sans raison mais le phénomène a pris une telle ampleur qu’aujourd’hui, certains sont allés bien trop loin. Des attaques tout aussi agressives que ce qu’elle a fait subir lui sont adressées, je trouve ça révoltant. Ceux qui dénoncent la violence sont les premiers à être violents. J’ai même lu des commentaires lui souhaitant la mort, WTF!!! J’allais écrire sur ce sujet mais comme tu l’as fait, je me contente de dire le fond de ma pensée sur tes comm, m’en veux pas ;)

    1. Je ne t’en veux pas ! Bien au contraire !
      Il est vrai que l’acharnement sur l’agresseuse est tellement violent qu’elle est devenue victime à son tour d’une violence bien plus forte que celle qu’elle fait subire.

  2. J’ai vu cette video des le debut de sa diffusion car c’est la mere de la fille qui filme qui l’a posté sur FB pour « lui donner une lecon » a se que j’ai compris. Je ne cautionne pas du tout son geste jtrouve ca « petit » de se servir facebook pour punir son enfant. Je ne cautionne encore moins la violance gratuite mais quand je vois le nombre de page anti untel jme dir qu’au fond les gens ne valent pas plus que cette jeune fille. Ya des pages qui critiquent son surpoids etc je trouve ca tellement lamentable. Ok la gamine a fait la conne mais l’insulter, Vouloir la taper etc.. de ou ils valent mieux qu’elle du coup ? Bref c’est desolant et comme toi je ne souhaite pas avoir d’enfant pour le moment car ils grandiraient vraiment dans un drole de monde :/

    1. Oui je comprend pas la réaction de la mère de le publier sur Fb non plus ! Je crois qu’elle ne pensait pas que ça ferait autant de bruit !
      Quant aux critiques sur son poids…. je suis d’accord avec toi. No comment !! :/

  3. Cette histoire m’a blasée, personnellement. Tout le monde accuse l’agresseuse mais personne ne fait mieux qu’elle. Je ne pense pas qu’il y ait une différence entre frapper une ado dans un parc et harceler quelqu’un sur internet, quel que soit le motif.

  4. Coucou.
    Alors moi je l’avoue je n’ai pas regardé la vidéo. J’étais aussi le genre d’enfants qui se fesait frapper à la sortie de l’école. Je suis entièrement d’accord avec toi dans le fait que les réseaux sociaux ont amplifiée cette histoire. Des gens se font agresser tous les jours (malheureusement). Je pense que cette fille Alicia méritait une correction mais pas autant de violence morale de la part des réseaux sociaux.

    Après pour ce qui est de faire tes petits bébés, il ne faut pas que cela te frêne, on peut protéger les enfants d’Internent je t’assure. J’ai des petites sœurs de 10 ans et elles ne sont pas accros aux réseaux sociaux et elles sont en sécurité.

    Bisous Bountynette =)

  5. Ah béh moi je me sens 200% plus en sécurité à Nancy à 2h du mat, qu’à Paris à 20h ^_^
    Je n’ai pas regardé cette vidéo non plus; je crois que ce monde m’échappe: devenir encore plus cruel que le bourreau/agresseur lui même? Sous prétexte de vengeance, morale, justice? Je vis avec un mantra….’que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre’!
    Les réseaux sociaux sont une vraie plaie, aussi bien quand ils diffusent ce genre de violence ou qu’ils véhiculent des âneries sans nom.
    Je crois que ce qui m’effraie le plus quand je vois mon entourage accroc, c’est que tout ça est terriblement chronophage et improductif. Que tire-t-on de 3h passées sur FB, twitter ou autre?
    Mais bon… chacun ses loisirs!

    1. Il n’y a pas que du mauvais sur les réseaux sociaux mais c’est vrai qu’ en ce moment ca devient du grand n’importe quoi !!!!

  6. ça fait du bien de lire quelque chose d’un peu sensé sur cette histoire ! C’est devenu complètement dingue. Ta dernière phrase est parfaite, c’est bien ça, tout simplement.

Laissez moi un commentaire !