Mon chat a vraiment un problème avec l’autorité

image

Je pense ne jamais vous avoir parlé de mes chats. Bounty, persan gris caractériel et Futz, européen noir aussi appelé « Ventre sur pattes » sont des chats dits « d’appartement ». Comme nous habitons au 3ème étage et que je suis aussi trés parano, ils ne sortent pas, même pas sur une fenêtre ou sur le balcon. Bah oui on sait jamais s’ils tombaient.

Alors j’ai peut être un problème avec ça (syndrôme mère poule surprotectrice), mes minouss n’ont jamais mis une patte dehors. Ou alors à l’époque ou j’habitais en maison, lorsque j’ai malencontreusement (mère indigne que je suis) laissé Bounty se sauver (j’ai rien vu) et qu’il a passé la nuit dehors (rien que d’y penser j’en ai mal au ventre). Depuis, le petit fugueur rêve d’aventure et mettrait bien les moustaches au vent de temps en temps.

Sauf qu’il y a pas moyen. Je ne met moi même pas les pieds sur le balcon c’est pas pour y voir mes chats, se pencher dangereusement pour voir les voitures passer en bas. Il manquerait plus qu’un pigeon vienne les titiller et qu’ils se sentent pousser des ailes. Nanméo !

Tous les moyens sont bons pour les éloigner du bord. En Hiver, ça ne pose pas réellement de problème. En été c’est plus problèmatique. On aimerait bien ouvrir, aérer en grand la nuit pour faire rentrer la fraîcheur. Sauf qu’il faut pour ça faire le guêt. Non les minouss, vous n’irez pas dehors !

J’ai tout tenté, la plaque devant la fenêtre pour barrer le chemin et qui fait du bruit au moindre courant d’air, le gros tigre en peluche, en espérant que celui ci les fasse reculer. Tu parles, ils ont bien compris que c’était un faux. En désespoir de quoi, j’ai renoncé. La fenêtre ouverte oui, mais uniquement quand les volets sont fermés en espagnolette ou seulement en oscillo batant.

image

Sauf qu’il arrive un moment, en pleine canicule, que l’on ai envie d’un peu plus d’air, d’un peu plus de lumière, et pis merde, ce sont pas les chats qui décident !

Enfin c’est ce que je croyais. Futz, le ptit noir s’est vite rendu compte qu’il y avait un truc bizarre. Il y a un autre monde par la bas. Du bruit, de l’air, des voitures, et des pigeons. Heureusement pour nous, bien que ce soit le plus intrépide des deux, il est très peureux (oui c’est assez paradoxal). Du coup, on a juste à dire non, taper du poing sur la table et se lever, et il a compris qu’il avait pas le droit. Et le voila, toutes oreilles baissées, prêt à décamper pour aller se cacher. Il teste de temps en temps, comme si sa mémoire était limité à quelques jours, mais comprend toujours très vite qu’il n’a pas le droit.

Bounty, c’est une autre affaire. Bounty est très caractériel. Il fait sa vie et s’en fout de ce que l’on peut dire. C’est un pacha, un roi. Il a été éduqué comme ça tout petit, c’est pas de ma faute, il a toujours été le préféré de Cédric. Et Bounty a un gros défaut. Il a un gros problème avec l’autorité.

On aura beau dire non, il s’en fout. En fait je sais même pas s’il sait ce que « non » veut dire. Quand on mange tranquillement une glace, c’est limite s’il viendrait pas nous monter sur la tête pour y mettre la langue (sur la glace). C’est qu’on aurait beau dire non, il insiste, insiste, jusqu’à ce qu’on l’attrape et qu’on le vire. Parfois, il revient, parfois il boude. Mais à chaque fois c’est pareil.

image

Bounty a découvert hier soir que la fenêtre était ouverte sur le monde et les volets ouverts. Et oh joie un rebord pour s’y installer. Sauf que non, le balcon c’est déja interdit, tu crois pas que je vais te laisser aller sur la fenêtre ?

C’est que Bounty a fait à nouveau son chiant. Ça a l’air intéressant dehors. Le voila assis devant la fenêtre scrutant le ciel. Prêt à bondir sur ses petites pattes. « Non! » une fois. « Non! » deux fois, « Non! » trois fois. Bounty ignore et grimpe quand même. Je m’approche doucement, et je le remet au sol. Il soupire genre « tu me fais chier », me lance son regard de pas content et se réinstalle devant la fenêtre.

Jetant un coup d’oeil de temps en temps pour voir si je le surveille et au premier regard détourné, le voila qui retente. Malin, mais pas autant que moi. « Non! » à nouveau. Je le redescend.

Avant de recommencer, ignorant toujours l’autorité, confrontation. Bounty se poste devant moi, me fixe dans les yeux, sa tête de pas content. Quoi ? Tu crois que tu m’impressionnes ? Il s’en fout et recommence.

image

J’ai finis par refermer la fenêtre.

Je crois que mon chat a vraiment un problème avec l’autorité.

Images : Mon Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Mon chat a vraiment un problème avec l’autorité

  1. J’ai adoré ton article et je suis comme toi, pas envie qu’ils sortent et tout et tout. Mais là de retour chez mes parents pour les vacances à la campagne donc je les ai laissé sortir, mais je les appelle très souvent pour qu’ils reviennent haha (ça désespère tout le monde)
    Et crois moi il comprend très bien ce que ce veut dire non, juste qu’il en a rien à faire de ce que tu lui dis !
    Chou (mon 1er chat) petit était super pénible niveau bêtises, j’avais beau dire non bah il le faisait exprès pour m’énerver. J’ai tout essayé pour le calmer, « punir » etc pour qu’il comprenne et quedal. Jusqu’au jour où tout bêtement je l’ai pris par la peau de la nuque là, je l’engueule et il fait un tour dans la salle de bain pour se calmer, et bah ça a super marché (étonnement). Il sait que je suis pas contente du tout si je le prends par la peau, et fais moins son malin. Et pis bah à force il s’est calmé quand même (bon il a aussi passé le stade chaton testeur). Faut que tu trouves ta méthode !

    1. Mdr tu me rassures la ! C’est des vrais grosses ces petites bêtes la ! Le test j’ai connu aussi ^^

  2. Les chiens ne font pas de chats, et les maîtres sont souvent à l’égal de leurs animaux, à moins que cela ne soit l’inverse.

    Vous êtes pétillante de vie, de contraste et lui, ce chat, il vaut comme vous découvrir le monde, résister aux jugements des autres, mettre des robes e pinup, des bas nylon, des talons hauts … je m’égare, non simplement voir dehors, plus loin, comme vous §

    miaouuuuuu

  3. on a le meme soucis, d’autant qu’on est au dernier etage d’un immeuble …
    Mon beau pere nous a bricolé une fenetre grillagée a placer devant la fenetre, de facon a avoir de l’air … si tu veux, je t’enverrais une photo ?

    1. J’avais pensé à cette solution aussi mais j’ai peur d’être trop enfermée ! Sans compter que nous avons rien que dans le salon-salle à manger, 2 portes fenêtres doubles et une fenêtre classique. Du coup ça fait beaucoup ! :S

Laissez moi un commentaire !