Mon premier voyage en avion et à l’étranger : Rome, la ville éternelle

Ça pourrait en étonner certains mais jusqu’à la semaine dernière je n’avais jamais voyagé. Mes vacances se sont toujours résumées à jouer à la console ou très très exceptionnellement à des vacances dans la famille, en France. Quand je parle de voyage, je veux dire que je n’avais jamais pris l’avion, ni même quitté le territoire. Après notre mariage, j’avais en tête de faire un beau voyage de noces. C’était l’occasion de partir, de prendre l’avion, d’avoir ce que les gens appellent « de vraies vacances ». Mon geek n’avait pas vraiment ça en tête, lui plutôt casanier, il n’en faisait pas un impératif. Trouver une destination qui nous plaise à tous les deux, n’a pas été simple. Le budget était plutôt limité et la période également. Et puis nous sommes tous les deux des citadins, et une destination plage ne nous ressemblait pas vraiment.

rome

On a mis 6 mois pour se décider avant d’opter pour 4 jours à Rome. Une fois le séjour réservé sur Voyages privés, il ne restait qu’à attendre sagement et à flipper en silence (grande stressée que je suis).

Nous sommes partis mardi dernier en Avion. En plus de mon premier voyage à l’étranger, c’était notre premier vol à tous les deux. Un peu perdu dans l’aéroport pourtant tout petit, nous avons eu quelques soucis de compréhension car déjà la barrière de la langue s’imposait à nous. Nous sommes partis de l’aéroport de Bâle-Mulhouse, et l’enregistrement des bagages se faisant coté suisse, nous sommes malheureusement tombés sur la seule personne parlant uniquement Allemand. Pratique !

J’ai adoré cette première expérience. Ma maman m’a transmis son vertige légendaire mais fort heureusement, je n’ai pas récupéré sa phobie de l’avion. La sensation au décollage était assez impressionnante et j’ai évidemment cramponné mon homme de toutes mes forces. Une fois dans les airs, je n’ai  pas pu décrocher mes yeux du hublot. Les paysages par ce temps si clair étaient juste magnifiques ! Survoler les Alpes c’était irréel. J’ai juste commencé à flipper quand le pilote a annoncé des turbulences mais mon sourire (bien qu’un peu crispé) n’a jamais disparu de mon visage. Le vol n’a duré qu’une heure et demi mais ça c’est sur le papier car j’ai eu l’impression que l’on avait volé qu’un gros quart d’heure.

MM_Easyjet

Arrivés à Rome, on a été mis dans le bain tout de suite. On s’est juste un peu perdu dans l’aéroport, loupé les tourniquets pour récupérer la valise ce qui nous a valu de tourner dans l’aéroport (immense) de Rome, un peu en panique (et aux bords des larmes pour moi) car nous arrivions pas à nous faire comprendre du personnel de l’aéroport. Finalement j’ai entrepris d’aborder la fille de l’accueil du Terminal 3 indiqué par un militaire très compréhensif avec un « pleaaaaaase Help meee » angoissé et une tête de fille désespérée. Quand enfin une heure après j’ai vu ma valise rose abandonnée sur le tourniquet, et n’attendant que moi, je me suis sentie vidée. Soulagée. Enfin, notre lune de miel pouvait commencer, on avait enfin récupéré notre valise !

Notre hôtel était somptueux. Nous avons été super bien accueillis, le personnel de l’accueil parlant Français. La chambre spacieuse et le lit king size étaient parfaits ! La situation était parfaite, située entre la Villa Borghese et la piazza di spagna. Le petit Dej était délicieux. Copieux et équilibré, juste ce qu’il fallait pour prendre suffisamment de forces pour la journée.

Piazza di Spagna
Piazza di Spagna

Nous avons donc passé 4 jours et demi à Rome (inclus jours de départ et d’arrivée). 4 jours pendant lesquels nous nous sommes immergés dans la culture italienne. La ville, que l’on dit « Eternelle » n’a pas besoin d’être décrite tellement elle est belle. A chaque coin de rue, une curiosité, une église, une place, un bâtiment. On s’y sent bien, sans ce sentiment d’insécurité que l’on peut ressentir en France, tel à Paris ou même à Nancy. Ce qui m’a marqué c’est que le piéton y est roi. Il y a finalement très peu de feu piétons pour traverser. En Italie, c’est au piéton de traverser et aux automobilistes de s’arrêter. Si tu attends comme en France qu’une voiture s’arrête, tu peux attendre longtemps. En revanche dans les grandes avenues, on comprend vite que l’on ne traverse pas comme ça. Les voitures savent qu’elles peuvent tartiner et elles tartinent. Pour traverser, il faut attendre que le feu piéton passe au vert, et ne pas traîner car il passe à l’orange très vite, puis au rouge (oui car en Italie les feux piétons sont tricolores !)

Parc de la Villa Borghèse
Parc de la Villa Borghèse

La langue n’a pas été un problème. J’étais bien décidée à profiter de chaque instant et parler italien au moins un minimum était un impératif. Bien que mon accent laissait un peu à désirer, je ne rentrais pas dans un boutique sans lancer un « bonjourno » timide et très français. Il paraît que les Français sont justement réputés pour ne faire aucun effort pour parler les langues étrangères que ce soit face à un étranger sur le territoire ou à l’étranger. Je n’aime pas cette réputation, et je voulais que parler un minimum l’italien soit une manière de leur montrer mon respect pour leur pays.  J’ai été amusée de constater qu’à chaque fois qu’un Italien comprenait que nous étions Français, la première chose qu’il nous disait c’était « Bonjour ». Beaucoup d’italiens rencontrés s’efforçaient de parler Français lorsqu’ils le pouvaient et nous avons reçu un accueil des plus agréables partout ou nous nous sommes arrêtés. A défaut parfois de parler Italien ou même de le comprendre, l’Anglais restait une valeur sure. Mélanger Italien, Anglais et Français, permettait souvent de nous faire comprendre. Comprendre l’Anglais écrit s’est avéré également très utile près des monuments uniquement traduits dans la langue de Shakespeare.

Nous avons également beaucoup marché. Le centre « touristique » de Rome n’est finalement pas trés grand et nous avons tout parcouru à pied. En 2 jours et demi, nous avions parcouru plus de 50 kilomètres. Autant dire que lorsque l’on va à Rome, il faut s’armer de bonnes chaussures.

IMAG1493-PANO
Le forum Romain

Pour notre premier voyage, nous avons surtout visité les gros lieux touristiques. Le Colisée et le forum Romain, ce pourquoi j’avais choisi cette ville. Nous avions pris nos tickets au Forum sans attendre plus de 10 min, et ce ticket était aussi valable pour le Colisée que nous avons pu faire le lendemain car le ticket était valable 2 jours. C’est la que nous nous sommes fait alpaguer par « Claudio » un romain déguisé en Romain, qui nous a immergé dans l’histoire en nous proposant de faire des photos avec lui (après quoi il nous a réclamé 10 euros). Un bon plan et un sacré attrape touriste mais duquel nous avons un souvenir amusé et agréable. Nous sommes allés voir le Vatican aussi, car je ne me voyais pas aller à Rome sans voir le Vatican. Mon seul regret, s’il ne doit en avoir qu’un seul, c’est de n’avoir pas pu visiter la Chapelle Sixtine et la basilique Saint Pierre car la file d’attente à l’entrée annonçait 1h30 et Steven n’est pas du genre patient.

Rome 022
Avec Claudio devant le Colisée

Nous avons vu le Panthéon, la fontaine de Trévi (malheureusement en rénovation et camouflée par d’énormes échafaudages), la piazza di spagna (malheureusement gâchée par une énorme affiche publicitaire car aussi en rénovation), la piazza di navona avec ses 3 magnifiques fontaines (mon coup de coeur), la piazza del popolo surplombée par le parc de la Villa Borghese, et des dizaines d’autres endroits tout aussi magnifiques.

Je crois que je pourrais raconter ce séjour pendant des jours tellement j’en ai vu. Rome est une ville vraiment magnifique, on me l’avait dit, je vous le redis à mon tour.

Pour un premier voyage à l’étranger c’était vraiment réussi et je suis persuadée qu’il restera inoubliable.

Piazza di Navona
Piazza di Navona

Et vous votre premier voyage c’était ou ?

Info : Mes photos ne rendent pas hommage à la beauté de la ville. J’ai donc glané quelques photos sur Google Image pour vous présenter la ville.
Seules les photos du forum romain, du parc de la Villa Borghèse et devant le Colisée, ainsi que la photo à la Une sur l’article sont de moi.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “Mon premier voyage en avion et à l’étranger : Rome, la ville éternelle

  1. On sent combien ce voyage vous a mis des petites étoiles dans les yeux et dans le coeur! Contente pour vous et merci pour ce partage! Ah! Et entièrement d’accord avec vous sur le fait de faire quelques effort pour s’adapter un minimum à la culture et au langage du pays que l’on visite. On a le même crédo 😉
    Bises
    Emmanuelle

  2. Waouh, magnifique !
    Nous n’avons pas encore eu l’occasion de visiter Rome mais il est sur la liste des futurs voyages 😉 !
    On reviens des Etats-Unis, chaque chose en son temps lol !
    Merci pour ce partage, qui donne encore plus envie de découvrir la ville de Rome !
    Belle soirée !

Laissez moi un commentaire !