Objectif : reprendre confiance en moi ! #1

Vendredi matin, j’ai eu une grosse déprime. Je me suis mise à pleurer et je n’ai pas réussi à m’arrêter jusqu’à ce que mon homme soit réveillé et vienne me prendre dans ses bras. Ça faisait très longtemps que je n’avais pas pleuré au point d’avoir des sanglots incontrôlables pendant presque une heure.

De la j’ai décidé qu’il fallait que j’agisse pour aller mieux. Le premier objectif étant de trouver sur quoi agir.

J’ai réfléchis, et je pense avoir trouvé la raison de mon mal être.

Une histoire de confiance en soi

Lorsque j’ai créé ce blog, il m’a aidé à reprendre confiance en moi de bien des manières. Il m’est arrivé tant de choses dans la vie et ma force de les surmonter est souvent venue de cette confiance en moi. Ces derniers mois j’ai perdu mes repères, j’ai changé de vie, je suis devenue indépendante. J’ai perdu des amitiés qui comptaient pour moi, je me  suis rendue compte que je m’isolais de plus en plus, me raccrochant aux réseaux sociaux. J’ai perdu l’inspiration d’écrire sur mon blog, ma première passion, j’ai laissé passer des opportunités de pouvoir revivre ma passion. Et puis au fur et à mesure que ma société peinait à se faire connaître, je perdais foi en moi, me renfermant sur moi même…

Ces derniers temps, à chaque fois que je voyais quelqu’un j’étais hyper négative, limite à pleurer. Je me suis isolée des gens devant lesquels je ne pouvais pas être négative, incapable de jouer un rôle.

Aujourd’hui, j’ai décidé que je ne pouvais pas rester ainsi. Je dois reprendre du poil de la bête.

Me recentrer sur moi même

Depuis un an, mon entreprise m’a pris beaucoup d’énergie. J’y pense nuit et jour, 24h sur 24. Je travaille sans compter, trop probablement, ou pas assez. Je m’éparpille beaucoup, je culpabilise de ne pas arriver à me lever le matin, je perds du temps, trop de temps, sur les réseaux sociaux. Je dépense beaucoup d’énergie et j’ai trop peu de retours. Je ne pense pas avoir pris de vraies vacances depuis l’été dernier. De vraies vacances sans penser au boulot. Je n’ai pas de week-end, je ne prend pas de jours de repos.

Aujourd’hui il me faudrait une semaine entière déconnectée des réseaux sociaux, hors de chez moi pour ne pas être poussée vers la porte de mon bureau pour arriver à me recentrer sur moi même.

Des passions oubliées

Ce dont j’ai besoin c’est de réfléchir à qui je suis, qu’est ce qui fait que je suis moi. Une passion, une blogueuse, une pin-up. Mais cette personne n’est plus la.

Cette semaine, j’ai tenté de renouer avec moi même en m’inscrivant à un événement local pour rencontrer d’autres blogueuses. Au dernier moment, je me suis dégonflée. La peur de rencontrer des gens, d’être dépassée par une blogosphère que je ne connais plus, de ne pas avoir ma place parmi ces blogueuses toutes actives.

Je l’ai trés largement regretté.

citations_confiance_en_soi_2

Aujourd’hui je dois retrouver cette passion oubliée. Je suis blogueuse depuis 6 ans, et bloguer c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Cette passion c’est ce qui fait ma personnalité. C’est ce qui m’a toujours rendue fière de moi, qui m’a aidé à surmonter mes peines. Sans mon blog, je ne suis plus moi.

La deuxième chose que j’ai mise de coté depuis trop longtemps c’est ma passion pour les pin-up. Cet univers vintage, de féminité, de glamour, les bas, les coquineries, la séduction, l’espièglerie. Un univers que j’ai abandonné pensant que je n’y avais pas ma place. Parce que j’ai rencontré un jour une femme qui me ressemblait, passionnée de pin-up et vendeuses de coquineries. Cette femme la m’a impressionnée. Elle était tout ce dont j’aurais voulu être. Sure d’elle, engagée, femme de pouvoir, femme assumée, chef d’entreprise. Elle m’a tellement impressionné que je suis devenue toute petite. Et je le suis restée. Trop petite.

La encore, je dois retrouver la pin-up qui s’est endormie en moi. J’ai donc décidé de participer à un événement pin-up prochainement, organisé par une blogueuse de la région. Apprendre à se maquiller, se coiffer comme une pin-up. M’être inscrite à cette événement a peut être été le déclic.

Isolée

En décembre dernier, il s’est passé un événement dans ma vie qui m’a beaucoup affectée. Je me suis brouillée violemment avec ma meilleure amie.

La raison ? Avoir voulu ne garder que les gens positifs autour de moi, tandis qu’elle était dans une période négative. Me sentant incapable de gérer la crise qu’elle traversait pendant que j’avais besoin de beaucoup de positif, je l’ai mise de coté. Un choix que j’ai assumé à l’époque mais aujourd’hui je ne sais plus vraiment ce que je ressens.

Le jour où je lui ai présenté des excuses, elle m’a entièrement sortie de sa vie et je pense qu’elle ne reviendra pas. Ce jour la, j’ai eu l’impression d’être amputée d’une partie de moi même. Elle était ma sœur, mon âme sœur, l’une des personnes au monde qui me connaissait le mieux. Je regrette nos journées shoppings, nos longues discussions par sms, notre complicité. Elle me manque énormément. Toutes les personnes avec qui j’ai discuté de cette amputation, m’ont donné raison, ne comprenant sans doute pas ce que je ressens vraiment par rapport à elle.

Cette abandon a contribué très largement à ma solitude.

Tulip Garden

Vous savez peut être, il existe sur facebook, la possibilité de revoir de vieux souvenirs. Tous les jours j’aime aller regarder ces vieux souvenirs qui me plongent dans une sorte de nostalgie. Or il y a dans cette nostalgie une sorte d’effet pervers car lorsque je regarde les commentaires ou les likes sous ces vieilles publications, je me rends compte que toutes les personnes qui étaient la il y a 5 ou 6 ans sont sortis de ma vie dans le silence le plus complet. Des gens qui comptaient pour moi, de vieux camarades de lycée, d’anciennes blopines, de vieilles amies de l’époque de Cédric…

Un ami m’a dit un jour qu’il est normal que ces personnes sortent un jour de notre vie car on évolue. Aujourd’hui, je ne suis plus celle que j’étais et ces gens la n’avaient peut être plus suffisamment d’atomes crochus avec moi pour me conserver dans leur vie.

Tous les jours, je me dis que tout est de ma faute. J’ai peut être pas accordé suffisamment d’attention à ces personnes pour les garder avec moi. J’ai peur d’être seule. Je me renferme de plus en plus sur moi même et mon travail n’aide pas. C’est sans doute la raison pour laquelle je passe des heures sur Facebook. Les réseaux sociaux c’est facile, mais pour les rencontres « IRL » je redeviens effacée, ce qui contribue de plus en plus à mon isolement.

La encore, j’ai décidé de remédier à ça. Par l’intermédiaire d’un site dont je vous parlerai probablement prochainement, je vais rencontrer d’autres femmes IRL jeudi prochain lors d’un afterwork. Rencontrer des personnes nouvelles va peut être m’aider à retrouver cette Bountynette enfouie, celle que je suis vraiment, et retrouver un semblant de confiance en moi.

Il y a aujourd’hui d’autres points à améliorer, mais cet article est déja bien long. Je vous écrirai la suite plus tard.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Objectif : reprendre confiance en moi ! #1

  1. Ton article fait écho à ma propre vie en ce moment !!
    La confiance en soi est difficile à acquérir.
    Meilleure amie ou pseudo meilleure amie, moi aussi j’ai pris des décisions qui me semblent juste même si elles me font toujours mal !!
    Courage !!

Laissez moi un commentaire !