Pourquoi se séparer quand on s’aime encore

L’annonce un peu trop fracassante de notre séparation en a choqué plus d’un. Mon geek et moi avons toujours été un couple très fusionnel, très complice, et surtout très amoureux. Quand je le regarde j’ai des étoiles dans les yeux et je suis heureuse d’être avec lui.

Alors pourquoi nous séparer ? Parce qu’on ne peut plus vivre ensemble, parce que j’ai besoin d’être moi même, de me retrouver et il m’en empêche.

Ces dernières années, nous avons vécu pas mal d’épreuves. Après notre mariage, il a changé de poste pour travailler de nuit, ce qui a modifié pas mal nos habitudes et réduit considérablement nos moments à deux. On a finit par s’y accommoder, mais nos vies ont commencé à se séparer puisque nous ne vivions pas le même rythme de vie. Il vivait la nuit, tandis que moi je vivais le jour. Puis il y a eu ma création d’entreprise. Un projet au départ commun, sur lequel nous avons commencé à réfléchir à deux, ou il m’a très souvent poussée à agir. Puis il y a eu ma démission, puis les problèmes d’argents, et la désillusion. Il pensait que cette entreprise fonctionnerait du tonnerre et que l’on deviendrait riches. Jusqu’au jour où il a compris que ce serait pas le cas, et ou il a arrêté de me soutenir. Je me suis mise à me battre seule pour sauver mon bébé à la dérive, avant de me résoudre à tout arrêter parce que je n’en pouvais plus de subir ses réflexions car évidemment « tout était de ma faute ».

J’ai longtemps culpabilisé et il m’arrive encore de culpabiliser aujourd’hui, de ne pas avoir réussi, d’avoir occasionné tous ces problèmes, si bien que depuis 2 ans, je me suis petit à petit effacée. Depuis ce jour j’ai perdu ma liberté, mon indépendance financière en abandonnant mon salaire sur le compte joint pour le « dédommagement » et lorsque je n’arrive pas à me faire assez d’argent avec mes ventes, il me donne « de l’argent de poche ».

Tout mon quotidien est calé sur lui et sur son emploi du temps. Je refuse parfois de faire une sortie parce qu’il risquerait de râler parce qu’on se voit pas assez. Nos habitudes, notre routine est pesante dans le sens où si un des éléments manquent, il est capable de me faire la gueule le lendemain. Sans parler des moments où j’étouffe, et où j’ai l’impression d’être enchaînée.

Je crois qu’avoir un amant m’a fait du bien parce que je n’ai agis que pour moi et mon bonheur. J’ai réalisé que je pouvais être moi même et que bon sang ça fait du bien ! Dans un sens, il fut le déclic qui me fit ouvrir les yeux sur cette emprise que je subissais.

Ce qui est le plus étrange c’est que je suis complètement folle de mon mari. Je l’aime, et j’aime nos moments de complicité. En ce moment, nous sommes encore ensemble et envisageons notre séparation. Tout se passe à la perfection. Amoureux comme au premier jour, on sait que l’on ne peut pas être ensemble, on sait pourquoi, mais on sait aussi pourquoi on s’aime et pourquoi on s’est mariés. Une sorte de regain avant la séparation ? Je ne sais pas mais j’ai envie d’en profiter tant que ça durera et peut importe que ce soit pas normal….. après tout j’ai jamais rien fait comme tout le monde !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez moi un commentaire !