Un journal pas intime

Je suis blogueuse depuis bien des années et ce que vous ne savez sans doute pas c’est que j’ai derrière moi un lourd passé. Ce passé n’est pas un secret et est rendu public sur un blog, un journal que je tiens depuis plus de 4 ans maintenant.

Attention, ce qui va suivre va vous choquer.

Journal pas intime

J’ai vécu au coté de la maladie pendant des années, mon ancien petit ami est décédé voila bientôt 4 ans à mes cotés, alors que je portais notre petite fille dans mon ventre. A la suite d’une maladie rare nommée Lissencephalie et rarement décelée avant la naissance, j’ai subi une Interruption médical de Grossesse et j’ai accouché de ma petite fille Léa à 7 mois de grossesse, née sans vie un mois et une semaine pile après le décès de son papa.

Si je vous balance ça comme ça c’est pas pour vous choquer. C’est pas pour vous bousculer, c’est juste pour vous dire que je ne suis pas une fille comme les autres, et ça beaucoup de gens l’ignorent encore. Comme un pansement qu’on arrache, je préfère toujours annoncer ça de but en blanc. Après on en discute.

Si je suis devenue celle que je suis aujourd’hui c’est parce que j’ai vécu toutes ces épreuves et que j’estime que j’ai un message d’espoir à faire passer. Parce qu’aujourd’hui je suis heureuse, et que mon histoire n’est absolument pas un tabou.

Si je suis devenue blogueuse humeur et que je raconte ma vie sur un blog, c’est parce que le faire, aux instants les plus difficiles m’a énormément aidé.

Si j’avais décidé de garder ça pour moi, intime et secret c’était pour moi ruminer une souffrance qui m’aurait accompagnée jusqu’à la fin de mes jours. J’aime penser que mon parcours sera utile à quelqu’un et qu’une personne, vivant dans la douleur trouvera réconfort dans les mots que j’ai pu écrire.

Au delà de cette histoire, il y a moi. Ma personnalité et mon vécu sont devenus public le jour ou j’ai perdu l’homme qui partageait ma vie, le jour ou je suis rentrée dans l’église, une grande église pleine de gens venus lui rendre un dernier hommage. A partir de ce jour la, j’ai été soutenue comme jamais personne ne pourrait espérer l’être. Je n’ai jamais eu autant de gens inconnus ou non me donner autant de réconfort et je ne pourrais jamais remercier tous ces gens comme ils le méritent.

Ce jour la je suis devenue quelqu’un. Je suis devenue la fille qui avait vécu la maladie et le deuil, une grossesse difficile, et à nouveau le deuil. Ce jour la, Bountynette est née.

Mon journal est né. Avec lui des états d’âmes, et une personnalité. Pendant une partie de ma période de deuil, je l’ai mis en accès privé avec un mot de passe. Peut être pour me protéger, pour protéger ceux qui ne voulaient pas le lire.

Je ne me suis jamais empêchée d’écrire quoi que ce soit sur ce journal. Je sais qui le lit, je sais ce qu’il représente et pour moi il est la chose la plus précieuse que je puisse avoir dans ma vie. Aussi anonyme que possible, il ne contient ni photo, ni nom. Il ne s’agit que d’un journal pas intime sur le net, un de plus. Mais celui la est unique car c’est le mien.

Tout ce que j’ai pu y écrire n’est finalement que le reflet de mes pensées, mes états d’âmes. J’ai parfois choqué, parfois blessé des gens. Je ne l’ai jamais voulu, jamais cherché. Mais je suis comme ça. Depuis cette histoire, à chaque fois que quelque chose me retourne je dois le sortir. Je dois en parler. En fait je crois que je n’arrive plus à garder des choses pour moi. Mon corps ne le supporte plus et me le fait payer.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Parce que cette idée me trotte dans la tête depuis quelques semaines. Je n’ai pas réussi à vous expliquer comme je l’espérais ce que réellement j’ai au fond de mon coeur pour ce blog mais j’ai fait ce que j’ai pu. Quelque fois l’émotion est si forte qu’elle est impossible à traduire ...

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “Un journal pas intime

  1. Je rejoins les autres commentaires, on se connait virtuellement grâce à Kiara, je ne prends pas toujours le temps de venir te lire mais tu es quelqu’un de fort et courageux. Je t’admire beaucoup. Continue à être heureuse et à nous régaler de tes articles très sympas !
    Que ta vie sois belle !

Laissez moi un commentaire !