Mes premiers déboires de célibataire

J’ai déménagé il y un tout petit peu plus d’un mois, et en un mois, il s’est passé beaucoup de choses dans ma nouvelle vie de célibataire. Je redoutais vraiment de me retrouver seule avec mes deuils et ma tristesse, et de broyer du noir tous les soirs. Finalement, je me suis débrouillée pour ne jamais y être. Quelques jours avant mon déménagement, alors que les adieux s’approchaient avec mon futur ex mari, je me suis inscrite sur les sites de rencontre. Comme au bon vieux temps finalement, ou rien à changé, juste moi qui ai bien évolué, et un poil vieilli. J’ai discuté avec un petit nombre d’hommes, sur Adopte un mec ou Tinder. Parmi eux, un trop jeune à l’homosexualité refoulée, un mec marié souhaitant un peu de complicité coquine (que j’ai vite envoyé balader, car ce genre de choses c’est fini pour moi) et un autre dont les vices étaient plutôt originaux (quoi que ?). Rien de bien intéressant à me mettre sous la dent pour me refaire la main aux rencontres.

C’était sans compter un sms d’une cliente souhaitant me présenter un de ses meilleurs amis, fraichement célibataire. Sans trop me demander sur qui j’allais tomber, c’est aux termes d’une discussion à 3H du matin, la première nuit dans mon appartement, que nous avons décidé de nous rencontrer autour d’un verre. Vous aurez deviné que le verre m’a emmené bien plus loin, bien que ce soit le premier rdv, le gentleman s’avérant être un coup d’enfer qui m’a fait grimper aux rideaux toute la nuit (8 foiss !!!!!), après m’avoir fait lui promettre de ne pas tomber amoureuse. Quid du type de relation ? Je me pose toujours la question. Des amis, plus que des amis, qui couchent ensemble mais avec plus que ça et pas que ça. Il se trouve qu’on avait besoin l’un de l’autre, lui en manque d’affection, et moi avec ma peur de me retrouver seule.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, c’est plusieurs nuits d’ivresse plus tard que nous avions une discussion sérieuse sur l’oreiller. De quoi avais je donc besoin pour être heureuse et qu’il ne pouvait m’apporter ?

Probablement de plus d’attention, assurément d’affection et trés certainement d’amour, mais j’avais besoin de définir quelle était exactement notre relation ? Souhaitant que je sois heureuse et me répétant comme un automate qu’il n’est pas quelqu’un pour moi, il a fini par me dire qu’il fallait qu’il s’efface car il ne voulait pas être un frein à mon bonheur et à mon éventuelle recherche d’amour. Une impression de déjà vu qui m’a replongé dans la fin de ma relation avec mon formidable amant (celui dont je parle dans l’article précédent) et qui m’avait sorti le même baratin. Autant dire que je l’ai assez mal supporté. J’ai pas voulu lui montrer que j’en souffrais mais j’ai broyé du noir toute la journée, après avoir fait des cauchemars ou ma maman, mon mariage, mon amant, me faisaient me réveiller en sursaut en pleurant.

Avais-je donc eu des sentiments pour cet homme malgré la promesse ? Amoureuse, non. Attachée, probablement un peu plus. Le soir même, je réactivais mon profil sur meetic et relançais une vieille discussion avec un homme prêt à tout pour me rencontrer. Le lendemain matin je recevais un message sur meetic, du cher Monsieur, qui était tombé tout par hasard sur mon profil et me souhaitant d’être heureuse. Allusion faite à l’incompréhension que je me sois inscrite sur ce site. Décidément je ne comprendrai jamais les hommes. Le jour ou ils vous disent « fais ça ». Il ne faut surtout pas le faire en fait….

Cette relation finie m’a arraché quelques larmes, car je l’appréciais ce con. J’aurais vraiment voulu qu’il soit pour moi, qu’il soit libre émotionnellement, et prêt à s’investir…. (en plus quel pied d’enfer au lit !!!)

Il m’a fait promettre de faire attention dans mes rencontres, et de me trouver quelqu’un de bien. Que si besoin il donnerait son aval….

Tout la semaine j’ai eu besoin d’écrire, de vous parler de cette histoire qui m’a fait du bien, mais qui aura été ma première déception. Et une chose est sur elle ne sera pas la dernière !

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Mes premiers déboires de célibataire

Laissez moi un commentaire !